Livenews LNB Pro B

Finale Pro B – Nantes: la dernière de Jean-Baptiste Lecrosnier, la vitalité de Valentin Bigote

Jean-Baptiste Lecrosnier sait qu’il vit ses derniers jours de coach à l’Hermine de Nantes quand bien même son équipe va disputer face à Boulazac la finale des playoffs et sera ainsi peut-être en Pro A la saison prochaine. Le club a choisi de faire appel à Neno Asceric, l’entraîneur de Lille, pour lui succéder.

« C’est logique que le club travaille sur la prochaine saison et ça fait aussi partie du métier, » a t-il simplement commenté à Ouest France. 

Voir l’Hermine, qui jusque là stationnait sans éclats en Pro B, se hisser ainsi au sommet de la division est une réelle surprise. Il faut se souvenir que les Nantais ont dû attendre le dernier jour pour se qualifier pour ces playoffs en allant gagner à Boulogne (72-65) face à un SOM qui jouait pourtant sa survie à quitte ou double sur ce match.

Jean-Baptiste Lecrosnier n’est qu’un intérimaire qui récupérait alors le poste de Franck Collineau en burn-out. Il amené son équipe à la victoire en deux manches contre Charleville-Mézières et en trois aux dépends de Fos-sur-Mer. Cette formation nantaise a réussi l’impossible, s’imposer deux fois en Provence; la première fois de 9 points et la deuxième de 11.

« Il a su simplifier les choses et il a remis de la hiérarchie autour de ses joueurs majeurs notamment Valentin Bigote, auteur de deux matches de mammouth à Fos, » estime Claude Bergeaud, le coach de Boulazac.

De fait, après trois saisons où c’était le petit pivot américain Allen Durham qui était le carrefour des attaques de l’Hermine, c’est l’arrière Valentin Bigote (1,95m, 25 ans) qui a su performer offensivement. L’ancien joueur de Gravelines et Nancy en était à 15,4 pts de moyenne en saison régulière. Il est encore monté en puissance en cette fin de saison. C’est déjà lui et ses 24 points qui ont entraîné l’Hermine vers la victoire à Boulogne. Et lors des deux succès face à Fos, il en a inscrit 26 et 23. Ce n’est pas un hasard si les Nantais se sont inclinés d’un souffle au Match 2 (66-67), c’est ce jour-là que le pistolet de son artilleur s’est enrayé (7 points à 3/9).

Jean-Baptiste Crosnier, Valentin Bigote et les Nantais n’ont maintenant plus qu’une étape à faire, la plus dure. Le premier tronçon est à escalader lundi en Périgord. L’ensemble de la série sera diffusé sur SFR Sport.

 

 

 

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *