Livenews LNB ProA

Chalon s’amuse de Strasbourg et s’adjuge la première manche des Finales

A l’issue d’un match maîtrisé de bout en bout, l’Elan Chalon a vaincu Strasbourg (89-75) et prend l’avantage dans les Finales de Pro A.

Vincent Collet avait prévenu : Chalon ce n’est pas que son trio magique Roberson-Clark-Fall. Et il avait raison. D’entrée c’est Jérémy Nzeulie qui, par sa défense, prend le match à son compte avec en prime 11 points durant le premier quart-temps. Chalon s’envole et a déjà 19 longueurs d’avance après 10 minutes. Lance Harris prend parfaitement le relais du Camerounais. L’ailier finit la rencontre avec 27 points à 7/12 derrière la ligne à 3 points. Un record en Finale de Pro A ! Pendant ce temps-là, Moustapha Fall sort une performance titanesque à l’intérieur : 8 points, 10 rebonds et 8 passes décisives.

Les Chalonnais se contenteront de gérer la deuxième mi-temps. De leur côté, les Strasbourgeois retrouvent un peu d’adresse par l’intermédiaire d’A.J. Slaughter et Romeo Travis (28 points à eux deux au final).

La SIG devra se reprendre en main dès jeudi. Après la rencontre, Vincent Collet s’est montré pessimiste quant à la participation d’Erik Murphy à ce match, l’intérieur finlandais s’étant donné une entorse à la cheville au milieu du deuxième quart-temps. Paul Lacombe est lui aussi sorti sur blessure, et a même été amené à l’hôpital. L’arrière souffrirait d’un traumatisme crânien, mais pas de quoi remettre en cause sa participation au Match 2.

Moustapha Fall (Chalon) :

« A domicile il faut prendre tout les matchs. Depuis le début des playoffs, c’est notre objectif et pour l’instant on s’y tient. Mais ce n’est qu’un match. Aujourd’hui ils ont très mal commencé, et je pense que le Match 2 sera beaucoup plus difficile que celui là. […] On ne pensait pas qu’on allait réussir à aussi bien développer notre jeu d’entrée face à Strasbourg. En plus, ils ont plus d’expérience que nous au niveau des finales. On a très bien commencé, on avait beaucoup d’enthousiasme, on était vraiment motivés par ce match. »

Jean-Denys Choulet (Chalon) : 

« Globalement, on a fait ce qu’on souhaitait faire. Notamment sur la première mi-temps, un peu moins sur la deuxième. On savait que même si on avait de l’écart, ils allaient revenir. On s’y attendait. Je pensais même que ça allait revenir plus près. On n’a pas trop craqué en deuxième mi-temps, même si on n’est pas toujours serein quand on a beaucoup d’avance. On savait très bien qu’on n’allait pas gagner le match de 50 points. Je suis très satisfait du début de match. On pourrait difficilement trouver quelque chose à redire sur le premier quart-temps. […] J’étais pas trop satisfait de la deuxième mi-temps parce qu’on a coupé nos systèmes de jeu pour tomber dans des 1 vs 1. »

Mam Jaiteh (Strasbourg) :

« Sur le début du match, on est resté sur l’euphorie du match contre l’ASVEL. On n’a pas su s’ajuster. Ce sont deux équipes qui sont totalement différentes. On a peut-être acquis une certaine confiance après ces matchs, et on est arrivé un peu trop confiant, trop confortable. Cela a eu comme conséquence le fait qu’on n’a pas su exécuter les consignes du coach et on très vite vu ce que ça pouvait donner. »

Vincent Collet (Strasbourg) :

« Le non-respect des consignes, ce n’est pas suffisant pour expliquer le cauchemar du premier quart-temps. Je parlerais plutôt d’absence totale. Bien sûr, quand tu es absent dans un match de basket, ça se traduit parfois par un non-respect des consignes. Parfois, tu peux ne pas donner de consigne du tout, et malgré tout faire un quart-temps correct. Il ne faut pas donner trop d’importance aux consignes. C’est surtout l’absence dont on a fait preuve durant 10 minutes qui a été sidérante et qui a malheureusement permis à Chalon de rentrer tout de suite dans son match. Ensuite, même quand on eu des réactions sporadiques, ils n’ont jamais douté. »

Depuis Chalon-sur-Saône

Photo : FIBA Europe

Commandez le magazine papier Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *