Vincent Collet : “Michael Dixon fait une très belle fin de match”

Dylan De Abreu
0

En conférence de presse d’après match, l’entraîneur strasbourgeois est revenu sur la performance de son équipe.

“On confirme ce soir et on rejoint le haut de tableau. On a redressé la barre au meilleur moment. Maintenant, il faut s’appuyer surtout sur ce qu’on produit. Gagner c’est bien, mais il faut s’appliquer. On a relâché un peu quand on menait 34-19. Il n’y avait vraiment pas beaucoup d’ouverture pour eux, on mettait la balle où on voulait en attaque. On a un peu lâché, on a euphorisé et derrière l’ASVEL fait un 3/3 pour revenir dans le match. Il a vraiment fallu faire attention à chaque fois parce qu’ils ont continué à marquer à 3-pts. Dixon fait une très belle fin de match. Il a apporté de la variété offensive, de l’alternance en utilisant le pick and roll et en étant particulièrement agressif. Il a fait souffrir Roberson sur les drives. On sait qu’il a cette agressivité naturelle. Quand on a été devant de 15 points il a été gourmand deux ou trois fois, mais il s’est très bien canalisé en fin de match.” 

Le sélectionneur de l’Equipe de France a également eu un mot pour Louis Labeyrie.

“En première mi-temps il a eu très peu le ballon. J’étais d’ailleurs assez inquiet parce qu’il est entré dans le vestiaire un peu bougon. J’ai discuté avec lui quatre ou cinq minutes avant la deuxième mi-temps.

Il continue sur sa lancée, c’est un jeune joueur, pour moi il a encore besoin de temps pour murir complètement. Il a encore des secteurs dans lesquels il doit progresser. Il travaille. On l’a vu jouer dos au panier, ce qu’il faisait très peu avant. C’est un signe de travail pour moi. Ce qu’il faisait avant c’était surtout du catch dans la raquette mais il n’avait pas d’action dos au panier. Maintenant, j’aimerais travailler la passe avec lui, pour moi un quatre moderne sait aussi faire des passes.

Là où il est impressionnant, c’est dans la régularité. Il n’y a pas eu un match cette saison où il n’a pas été productif. Match après match, et même s’il y a des passages délicats, il pèse sur le sort du match. Je pense qu’il finira avec son compère de l’année dernière (Vincent Poirier). Pas forcément dans le même club, mais en Europe.

Il est surprenant parce qu’il ne correspond pas souvent à l’image qu’il veut donner. Il ne faut vraiment pas se fier à ce qu’il montre en conférence de presse. C’est un costume qu’il enfile. Le joueur qu’on a, il est vraiment à l’opposé de ce qu’il fait en conférence de presse. C ‘est quelqu’un d’appliqué, presque scolaire dans la façon dont il veut travailler. Ce n’est pas lui qui est notre boute-en-train dans le vestiaire. C’est beaucoup plus Zack Wright qui a vraiment pris le leadership dans notre équipe.”

Son homologue villeurbannais JD Jackson regrettait surtout l’absence de Nicolas Lang et Charles Kahudi mais a quand même félicité ses joueurs.

“C’était un match joker pour nous vu le contexte. On savait que physiquement ça allait être compliqué sans Nicolas Lang et Charles Kahudi. Mes joueurs ont répondu présent donc je suis fier de leur engagement et de leur combaitivité. C’est dommage de perdre parce qu’il y a des joueurs qui ont fait un bon match. Dans l’ensemble on a été combatifs, à chaque fois qu’on était malmenés on est revenu. C’est ce que je retiens. C’était l’occasion de rattraper Monaco mais ce n’est pas grave. Gagner ça aurait été une grosse performance. Ce n’est jamais facile de perdre ce genre de match mais on a montré des passages très intéressants. On a joué ensemble, on s’est battus mais malheureusement ça n’a pas suffi.”

Photo : BCL

 

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements