Etranger Europe Livenews

Elodie Godin (Bourges) : « J’ai dit aux filles, il faut gagner sinon on est mort »

Dans un match capital pour sa survie en Euroleague, les Tango de Bourges ont réalisé un super retournement de situation face aux Hongroises de Sopron.

« On était complètement à la ramasse en première mi-temps. On a resserré en deuxième mi-temps… Il n’y a pas de secrets. Dès qu’on est là en défense, l’attaque ça suit. On était plus dans le rythme. Après bien sûr les shoots, il faut les mettre. Les trois-points 7/8 ou 7/9 en deuxième mi-temps, 0/13 en première… », a commenté Elodie Godin.

En fait, les Berruyères ont tout d’abord encaissé un 12-0. L’intérieure serbe Jelena Milovanovic en était à 14 points à la mi-temps et la meneuse américaine Yvonne Turner à 9 et Sopron menait 40-29. Scénario totalement différent dans les 20 dernières minutes. Remontées comme des coucous suisses, les Tango ne laissaient presque plus rien passer et à l’inverse entraient donc leurs shoots primés. Revenues à 52-53 après 30 minutes, elles débordaient leurs hôtes dans le rush final, 76-55.

Valériane Ayayi (23 points, 3/5 à trois-points, 9 rebonds, 3 passes pour 30 d’évaluation) a réalisé un match de mammouth. Lors de la conférence de presse, on apprenait de sa bouche que Elodie Godin (6 rebonds, 3 interceptions) a joué un rôle majeur dans le vestiaire. Et en écoutant ses mots, on se dit qu’elle n’est pas assistante coach en équipe nationale des Pays-Bas pour rien.

« A la mi-temps, j’ai dit à mes filles. Maintenant c’est clair: il faut gagner sinon on est mort, l’Euroleague c’est fini. Je n’ai pas envie d’être la première équipe du Bourges Basket à ne pas passer un premier tour. Il faut jouer ce match comme si c’était une finale et que l’on jouait notre vie. Ce que j’ai aimé c’est que dans les moments difficiles l’équipe a réagi. J’ai eu peur oui ou non car je sais que mon équipe est capable de réagir. Maintenant savoir si on allait le faire… Depuis le début de saison en Euroleague on a des difficultés. C’est ce que je leur ai dit à la fin, je suis fière d’elles car elles ont eu une belle réaction d’équipe et ça va vraiment nous servir par la suite sur des matches difficiles comme ça. Je sais que l’on est apte à réagir et de la bonne manière. « 

Bourges en est actuellement à 2 victoires en 7 matches et va maintenant recevoir Prague et Braine.

Photo: Valériane Ayayi (FIBA Europe)

Ci-dessous: le match et la conférence de presse.

Offre spéciale Noël - Basket Europe, choisissez votre cadeau
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *