Le destin international de Joël Embiid entre les mains de Laura Flessel

C’est le sujet qui secoue actuellement le monde de la balle orange : l’intérêt de Joël Embiid pour l’équipe de France déclaré lors du match NBA délocalisé à Londres.

Le pivot de Sixers a encore été brillant dans la victoire de Philadelphie à Toronto hier lors du Martin Luther King Day organisé par la NBA (34 points, 11 rebonds en 34 minutes). Né à Yaoundé, au Cameroun, le poste 5 francophone qui fait déjà partie des stars de la plus grande ligue du monde, n’a jamais vécu en France mais dit, pour justifier sa réflexion, avoir « beaucoup d’amis et de famille en France ». Des contacts avaient également été établis entre le joueur et Patrick Beesley, alors Directeur Général et Directeur Technique National de la FFBB, il y a trois ans de cela.

Le Ministère plutôt que le service militaire

Pour pouvoir bénéficier d’une naturalisation française sans avoir résidé en France avec le plus court délai possible (pour une procédure qui peut prendre des années), Joël Embiid n’a pas 36 000 solutions selon les options proposés par la loi française. Voici les deux premières, pas vraiment envisageables : s’engager au service militaire français au Service Militaire Volontaire de Défense Nationale de Montigny lès Metz, sous les ordres du major général de l’armée de Terre, le général Houitte de La Chesnais, et demander un statut de réfugié.

Restent deux autres possibilités : « Avoir le français comme langue maternelle ou avoir suivi une scolarisation d’au moins 5 ans dans un établissement enseignant en langue française dans un État dont le français est une langue officielle », et la seule qui semble plausible : une demande de décret de naturalisation pour « Services exceptionnels à la France », décret pris après avis du Conseil d’État sur un rapport qui ne peut être motivé par le « ministre compétent ».

Un deal à gérer pour Timothé Luwawu-Cabarrot ?

Si Joël Embiid et la Fédération Française de Basket-Ball prennent la décision d’une demande de naturalisation via ce procédé, leur destin commun sera alors entre les mains de Laura Flessel. Reste à savoir si cette requête pour « Services exceptionnels » peut être motivée pour un service à posteriori (à savoir participer au rayonnement du basket français à travers le monde) et non pour un service antérieur comme pour ceux qui bénéficient de ce décret pour avoir sauvé un compatriote dans une attaque terroriste par exemple.

Or d’après nos informations, Joël Embiid n’a encore sauvé la vie d’aucun ressortissant français, et n’a pas suffisamment délivré de passes décisives à son coéquipier tricolore des Sixers Timothé Luwawu-Cabarrot pour prétendre avoir déjà rendu ce « service exceptionnel ».

Sachant que c’est le ministère des Sports qui serait invité à motivé cette demande auprès du Conseil d’Etat, nous avons demandé à l’entourage de Laura Flessel de s’exprimer sur le sujet. Le cabinet de la ministre des Sports n’a, pour l’instant, pas encore réagi.

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response

Leave a Reply

Archives

juin 2018
L M M J V S D
« Mai    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements