Equipe de France : Visa pour la Chine dès dimanche ?

Pascal Legendre
0

Ce n’était pas plein – 3 256 spectateurs officiellement-, il faisait une chaleur étouffante dans ce Stade Pierre-de-Coubertin d’un autre temps, et une alerte a intimé en plein match aux joueurs et aux spectateurs d’en sortir dare dare avant qu’une annonce rassurante nous informe qu’elle était erronée. Ça s’est Paris qui sorti de l’Accor Hôtel Arena et maintenant de l’U Arena n’a rien de digne à offrir à ses hôtes en matière d’enceinte sportive couverte.

Il s’est pourtant déroulé un moment d’histoire qui a suscité du contentement à ceux qui ont vu les équipes de France des générations précédentes souffrir le martyre face à sa bête noire. L’écart final de 16 points (84-68) est le plus important des 49 confrontations entre la France et la Grèce ! Qu’il semble loin le temps où les Bleus enchaînèrent dix revers consécutifs face aux Héllènes de 1988 à 1997.

Alors, oui, les Grecs n’ont pas utilisé toute leur panoplie stratégique et ils n’ont pas sorti leurs haches de guerre comme pour un « vrai » match, mais que c’est bon de voir le panneau lumineux indiquer 65-41 après trois quart-temps. Surtout que les Grecs présentaient un Cinq made-in-Euroleague avec Nick Calathès et Kostantinos Mitoglou (Panathinaikos), Yorgos Printezis et Kostas Papanikolaou (Olympiakos), et Kostas Sloukas (Fenerbahçe).

« C’était un match de préparation intéressant face à un adversaire plus fort que celui que l’on a rencontré vendredi (NDLR : le Monténégro)», analyse le coach des Bleus, Vincent Collet. « On sait aussi que les contextes des matches amicaux ont encore plus d’importance que dans les matchs officiels car il n’y a jamais le même enjeu pour les deux équipes. Notre équipe était à domicile et en reconstruction et la détermination était très clairement chez nous ce soir même si les Grecs ont ensuite élevé leur niveau, ont été vaillants car c’est leur marque de fabrique. Malgré tout, on était encore un cran au-dessus car c’était chez nous et il faut tenir compte de ça. Je suis bien sûr très content de l’état d’esprit de l’équipe. Nicolas Batum a été dantesque et tout le monde a contribué avec un état d’esprit irréprochable.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres du mois (ex : février -> 02)
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres de l'année (ex : 2018 -> 18)
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Un soucis de technique pour le paiement ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

 

Photos: Nando De Colo, Andrew Albicy, Nicolas Batum et Petteri Koponen (FIBA).

 

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements