Vincent Collet après la victoire sur l’ASVEL: “C’est le match le plus abouti depuis le début de la saison”

Sacha RUTARD
0

Match de haute volée hier en fin d’après-midi entre les deux seigneurs de la Jeep Elite et force est restée au maître des lieux, la SIG Strasbourg qui s’est imposée à l’ASVEL sur un score fleuve, 97-92.

Les quatre hommes clés de la SIG ont été le meneur Mike Green (25 points), le all-around player Mardy Collins (17 points, 5 rebonds, 4 passes), le pivot Youss Fall (18 points, 8 rebonds et 3 contres) et le nouvel ailier Jarell Eddie qui a tout de suite prouvé qu’il est effectivement un shooteur (15 points, 4/4 à trois-points).

« Pour mon premier match en Europe, je ne pouvais pas imaginer mieux !”, s’est réjouit celui-ci en conférence de presse. “Je suis très reconnaissant d’être ici. J’aime beaucoup ma nouvelle équipe, j’aime la façon dont on joue en groupe et on se bat ensemble pour défendre. J’espère pouvoir avoir les tirs et marquer à 3 points à tous les matches, si ça peut aider mon équipe. J’aime beaucoup le challenge, et je suis très excité de participer à cette compétition en Europe ! J’étais assez nerveux aujourd’hui quand on m’a dit que je débutais face à la meilleure équipe.  Mais je me suis dit « que tout irait bien, tu vas juste jouer du basketball ! ».  L’intensité du jeu était assez élevée, et très différente de là où je viens ».

En face, le meneur lituanien Mantas Kalnietis a sorti son habit de gala (16 points, 10 passes), les Américains (AJ Slaughter, DeMarcus Nelson, Eric Buckner et David Lighty) de l’ASVEL ont été excellents, mais ce ne fut donc pas suffisant et le coach de la SIG Vincent Collet a pu montrer sa satisfaction:

« On a battu une équipe qu’on craignait, en se hissant à leur niveau. C’est le match le plus abouti depuis le début de la saison. Il y a eu une entame magnifique un peu comme face à Patras : du sérieux et de l’agressivité.  Mais, très vite, cela s’est enraillé, on a souffert offensivement. Ce qu’on voulait éviter s’est produit : beaucoup trop de pénétration… Mais par rapport à Patras, on ne s’est pas affolé et on est arrivé à la mi-temps avec un écart non rédhibitoire.  Par rapport à Jarell Eddie ? Il faisait des séries impressionnantes à l’entraînement, mais dans un tel match il aurait été possible qu’il soit un peu inhibé. En l’occurrence, il a été le déclencheur de notre avance. Même si l’ASVEL a repris les commandes, ils n’ont pas été aussi dominateurs que dans le 1er quart temps. Mardy Collins a été très inspiré dès la 1ère mi-temps, même s’il a loupé un ou deux lay-up.  Il avait la vitesse et l’engagement. Mike Green a fait un grand match en attaque. Son stop défensif face à DeMarcus Nelson, c’est la balle du match ! Green nous a montré sa capacité à élever son niveau dans les grands matches, maintenant j’aimerais qu’il le fasse un peu plus sur les autres. Youssoupha Fall a eu un impact terrible, il a dominé Miro. L’écart n’était que du rebond offensif donc il fallait à tout prix verrouiller ce secteur. Maintenant, pour progresser, on doit défendre encore plus dur. C’est une victoire très satisfaisante ! »

Photo: Vincent Collet (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2019
LMMJVSD
« Juil  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements