La phrase – Diandra Tchatchouang (Lattes-Montpellier): “L’ambiance est vraiment très saine”

Sacha RUTARD
0

Fortes d’une victoire de quatre points (71-75) en Russie à l’aller, les Gazelles de Lattes-Montpellier sont à 40 minutes d’une premier trophée européen. Favorites, oui, bien sûr, de cette deuxième manche de la finale d’Eurocup, mais rien n’est encore dans la poche.

Nadezhda Orenbourg est l’une des places fortes du basket russe qui domine le basket européen féminin du XXIe siècle (8 trophées d’Euroleague sur les douze dernières éditions, 5 Eurocup) et fut finaliste de l’Euroleague en 2016. Orenbourg n’a échoué cette saison qu’au point-average pour atteindre les quarts-de-finale et a été ainsi reversé en Eurocup.

Sa pièce maîtresse est la pivot américaine Brionna Jones auteure de 19 points et 8 rebonds à l’aller. On a aussi beaucoup vu l’Espagnole Sandra Ygueravide (17 points, 6 rebonds, 4 passes) alors que la meneuse US Erica Wheeler (13 points, 7 passes) ne demande qu’à s’enflammer. Orenbourg n’a plus que l’Eurocup comme objectif puisque le club de l’Oural a été sorti sans ménagement (0-3) en demi-finale des playoffs russes par le Dynamo Koursk.

Les Gazelles peuvent compter sur une Héléna Ciak en pleine possession de ses moyens (18 points à 9/11 aux tirs et 12 rebonds à l’aller) même si elle a malencontreusement donné la victoire à Bourges ce week-end d’un panier contre son camp au buzzer. La force de Lattes-Montpellier c’est la richesse de son effectif constitué autour d’un noyau d’internationales françaises. Dans une interview au Midi Libre, Diandra Tchatchouang met le doigt sur la bonne entente qui règne dans le groupe:

“Il y avait un vécu collectif pour certaines et l’on a des étrangères à l’état d’esprit exceptionnel entre Sami (Whitcomb), Tina (Trebec), Taylor (Wurtz) et Ana (Dabovic) qui nous a rejointes mais donne le sentiment d’être là depuis le début. L’ambiance est vraiment très saine. On a eu un week-end off en novembre, et plutôt que de partir les unes et les autres chacune de notre côté, on en a profité pour passer deux jours ensemble à vivre des moments super agréables de partage.”

Diandra Tchatchouang possède déjà sur son palmarès une ligne qui indique une victoire en Eurocup. C’était avec Bourges en 2016 mais blessée, elle n’avait pas joué.

La petite mais volcanique salle de Lattes sera ce soir archi pleine pour pousser les Gazelles jusqu’à la victoire.

Photo: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2019
LMMJVSD
« Juin  
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements