2,18m, 15 ans. Le buzz Victor Wembanyama

Sacha RUTARD
0

9,3 points (55,0% de réussite aux tirs), 6,0 rebonds, 2,0 interceptions… 5,3 contres pour 17,7 d’évaluation en seulement 21 minutes de moyenne. Ca, ce sont les chiffres de Victor Wembanyama en trois matches et trois victoires à l’Euro U16. Il y a aussi la fantastique impression de facilité qui se dégage de cet albatros, son agilité, sa fluidité, sa faculté à courir en transition, à faire des passes avec rebond en course et des alley-oop.

Un albatros de 2,18m de haut et de 2,31m d’envergure qui a eu 15 ans le 14 janvier et devant qui il est absolument impossible de marquer. Il chasse tous les ballons sous le cercle et il est aussi capable de monter sur un shooteur à trois-points pour détourner le tir. Le garnement.

Ne cherchez pas de comparaison en Europe, ni avec Rudy Gobert au même âge, ni avec Alexis Ajinça. D’ailleurs cette équipe de France est totalement atypique avec deux autres big men -Naoll Balfournier à 2,15m et Maxime Raynaud à 2,12m- et sept joueurs à 2 mètres et davantage. A t-il fini de grandir? “Il ne sait pas,” a t-il répondu au site de la FIBA.

Son nom et son profil sont désormais connus dans toute l’Europe et au-delà des mers. Comment vit-il ça dans ce corps immensément long avec tout au bout une petite bouille d’adolescent?

“Je ne me concentre pas sur les remarques des gens et sur ce que les gens disent de moi. Je dois me concentrer sur mon jeu et sur rien d’autre pour améliorer ma progression”, déclare t-il. “Je pense que les gens, qui ne m’ont même jamais vu jouer, se concentrent sur moi et écrivent des choses sur moi. Je suis très grand, ça leur suffit pour dire que je suis un projet.”

Victor est issu d’une famille de sportifs et sa soeur aînée Eve, ailière d’1,83m à l’ASVEL, a été championne d’Europe U16 il y a deux ans.

“Je n’ai pas toujours joué officiellement au basket-ball, mais j’ai toujours eu un ballon chez moi. Je savais dribbler et tirer dès mon plus jeune âge.”

Le site de la FIBA se demande si ce n’est pas la pratique du football et du judo qui lui ont permis de conserver une parfaite coordination malgré sa vive poussée de centimètres.

 “J’étais un bon joueur de football, un gardien de but, mais je devais me concentrer sur le basket-ball. Je n’ai pas pratiqué longtemps le judo. Je ne m’en souviens même pas beaucoup”, a-t-il admis.

Couvé à la JSF Nanterre alors qu’il a refusé d’intégrer les équipes de jeune du FC Barcelone, Victor Wembanyama fait connaissance à Udine avec des adversaires -presque- à sa hauteur:

“J’ai découvert le niveau des matches officiels de la FIBA ​​et je ne pensais pas que les joueurs pourraient avoir ce niveau à cet âge, mais j’apprends tous les jours et à j’apprends à me connaître dans ce tournoi.”

La NBA, bla-bla-bla… On verra. Rappel: Victor n’a que QUINZE ANS.

Photo: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2019
LMMJVSD
« Juil  
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements