Julien Desbottes (président Bourg): “Ici c’est une place forte du basket français et c’est parti pour durer”

Sacha RUTARD
0

La JL Bourg a démontré hier soir face au Mans que sa troisièm place au classement n’est pas usurpée. C’est l’écart et le peu de points inscrits par les Manceaux qui impressionnent: 86-55. Ceux-ci n’ont par exemple transformé que 2 de leurs 15 shoots à trois-points et ont perdu 25 ballons soit près du double des Burgiens (13). Le président de la JL, Julien Desbottes ne pouvait que savourer au micro de Radio Scoop :

“Il faut que tout le monde se rende compte qu’on joue en Jeep Elite, la première division de France, que là on est à 5-1 avec une défense vraiment très solidaire. Ce soir, il y a quelque chose qui s’est dégagé de cette équipe au niveau défensif. On a laissé Le Mans à 55 points, je n’ai pas souvenir qu’ils aient eu un panier facile du match. Je pense que c’est une grosse performance collective, tout le monde a marqué, tout le monde a participé, il n’y a pas eu d’égoïsme ni des uns, ni des autres. C’est très important. Evidemment, demain tout sera remis en cause comme d’habitude mais ce soir on peut prendre un peu de plaisir. Nos espoirs qui battent Le Mans de 40 et quelques points (92-48), les pros de 31. Le Mans c’est un grand club de France et c’est un énorme signal que l’on envoie ce soir pour montrer qu’ici à Bourg c’est une place forte du basket français et c’est parti pour durer (…) Là, 31 points c’est pratiquement l’équivalent de deux victoires. C’est hyper important. On a été concentré jusqu’au bout. Quelle belle solidarité collective et défensive. Nos jeunes en ont profité et ils se sont mis au diapason. Je suis très fier de ce que l’on a produit. Je pense que c’était un des matches les plus accomplis depuis très longtemps. Après Le Mans a ses fragilités, il faut en être conscient.”

En conférence de presse, le coach manceau Dounia Issa n’a pu que constater les dégâts. Si le MSB peut être compétitif à Antarès (victoire 102-84 sur Limoges la semaine dernière), c’est sa deuxième lourde défaite d’affilée à l’extérieur après le revers à Nanterre (98-79). Les absences de trois titulaires, le meneur Brandon Taylor que l’on n’a pas encore vu sous le maillot orange, l’ailier Terry Tarpey et l’intérieur DJ Stephens sont une part d’explication:

“On s’attendait à un match difficile. On savait que Bourg chez eux c’est du solide. On n’a pas été en mesure de contrôler le tempo comme on voulait. Je pense que le retour de Zack Wright n’y est pas pour rien. Il a mis une grosse pression défensive sur nos arrières. Ca a donné le rythme à toute leur équipe. Il a fait un gros boulot, il faut lui rendre hommage et c’est vrai que nos arrières ont un peu dévissé sur la mise en place et on a perdu beaucoup de contrôle par moments. On a réussi parfois à calmer la vague mais ils nous sont supérieurs, il faut le reconnaître. Avec l’équipe que l’on a aujourd’hui et deux joueurs étrangers absents, on n’est pas en mesure de rester longtemps dans le match contre une équipe comme Bourg, à l’extérieur en tout ça. Il nous a manqué cette énergie, cette intensité que l’on a mis par moment mais on avait quand même ce sentiment d’impuissance globale et notamment sur le plan offensif où on n’arrivait pas à mettre grand chose en place.”

Photo: Julien Desbotes (JL Bourg)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2020
LMMJVSD
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements