3×3: Victime d’un système baroque, l’équipe de France féminine n’est pas qualifiée directement pour les JO de Tokyo

Sacha RUTARD
0

La FIBA ​​a dévoilé aujourd’hui les noms des 4 équipes par sexe qualifiées directement pour les Jeux olympiques de 2020 et comme on pouvait le craindre, en raison d’un système baroque et injuste, l’équipe de France féminine cède ce privilège à la Roumanie malgré son archi domination sur le plan individuel avec 5 joueuses dans le top 10 mondial. Les Bleues comme les garçons vont devoir passer par un tournoi de qualification qui se déroulera en mars soit en pleine saison de 5×5.

Les 4 meilleures équipes du ranking FIBA ​dans la catégorie féminine (Russie, Chine, Mongolie et Roumanie) sont donc qualifiées directement pour les Jeux olympiques de Tokyo 2020, où le 3×3 fera sa première apparition du 25 au 29 juillet.

Les trois meilleures équipes dans la catégorie masculine (Serbie, Russie et Chine) ainsi que les hôtes japonais se joindront à eux dans le parc sportif urbain d’Aomi, dans le district riverain d’Aomi.

Le ranking FIBA est calculé en additionnant les points du ranking mondial individuel FIBA ​​3×3 des 100 meilleurs ressortissants. Il récompense non seulement les performances des joueurs mais également… l’activité 3×3 sur le territoire de chaque fédération nationale.

Un total de 20 équipes par sexe peut encore se rendre à Tokyo après s’être qualifié pour le tournoi de qualification olympique FIBA ​​3×3 (OQT), qui accordera 3 billets pour les Jeux par sexe et se déroulera en Inde du 18 au 22 mars 2020.

Les équipes sont qualifiées pour ce OQT en tant qu’hôtes (équipes féminines indiennes et japonaises), grâce à leur médaille lors de la Coupe du Monde en 2019 ou parce qu’elles étaient les équipes les mieux classées au ranking non encore qualifiées.

“L’une des missions de 3×3 est d’amener le basket-ball dans de nouveaux pays, qui ne sont pas des piliers du basket traditionnel, et la FIBA ​​a mis en place une série de règles d’universalité. Un maximum de 10 équipes par continent et un minimum de 30 pays différents doivent participer au tournoi de qualification olympique. En d’autres termes, seules les 6 meilleures équipes qualifiées pour l’OQT sur la base du ranking pourraient avoir une équipe à la fois masculine et féminine (comme la France et les Pays-Bas). Les 10 dernières places dans chaque sexe ont été attribuées en fonction du ranking de la Fédération uniquement si le pays respectif n’avait pas déjà une équipe qualifiée”, explique la FIBA dans un communiqué pour justifier sa formule pour le moins étrange.

Le dernier billet (par sexe) pour les JO sera attribué au tournoi de qualification olympique de l’Universalité, qui réunira 6 équipes et se déroulera à Budapest, en Hongrie, en avril 2020. Outre les hôtes (y compris les Japonaises, si elles ne sont pas encore qualifiées via l’OQT), les autres équipes seront les équipes les mieux classées non qualifiées pour les Jeux Olympiques, qui n’ont pas été représentées au Basket-ball (hommes ou femmes) lors des 2 dernières éditions des Jeux Olympiques.. 

“Ceci est un autre exemple de la vision de la FIBA ​​selon laquelle le 3×3 doit être amené sur de nouveaux marchés”, justifie la Fédération Internationale.

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2020
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements