Le Mans: Quand l’adresse est là, tout va

Sacha RUTARD
0

On évoquera sans doute le fameux “choc psychologique” avec un changement en cours d’entraîneur. On peut surtout mettre en exergue une adresse exceptionnelle. Le Mans a réussi face à Boulogne-Levallois 27 de ses 33 shoots à deux-points, 11/20 à trois-points, et 17/21 aux lancers-francs.

Le petit meneur américain Brandon Taylor (1,78m, 25 ans) est l’illustration de la réussite mancelle avec 6/6 à deux-points, 4/5 à trois-points et 8/8 aux lancers pour 32 points et 35 d’évaluation.

Les Metropolitans peuvent aussi se reprocher de ne pas avoir suffisamment bien défendu. Voici ce qui explique un large succès (104-83) d’une équipe à la dérive à Dijon et qui était co-dernière face au dauphin de l’ASVEL.

Le Mans a déjà réalisé un exploit comparable. C’était face à Monaco, le 2 novembre toujours à Antarès. Cette fois-là, c’était une remarquable adresse à trois-points (13/27, 6/13 pour Antoine Eito), qui avait permis au MSB de signer un exploit.

“J’ai vu tous les joueurs impliqués ce soir”, s’est félicité le coach Eric Delord en conférence de presse. “Valentin Bigote était malade, je l’ai su une heure avant le match. Il faut continuer car vendredi, il y a un gros match à jouer (NDLR: contre Le Portel). Les joueurs ont tout donné ce soir. C’est cette mentalité qu’il faut montrer et avoir le sentiment du devoir accompli, même en cas de défaite. C’est la première fois qu’on est au complet. DJ Stephens n’est pas là mais on avait le compte d’étrangers. Il faut rappeler qu’on avait en permanence deux joueurs blessés par semaine, cela ajoute à la confusion. La gifle reçue vendredi a été un déclencheur. Je suis triste pour Dounia (Issa). Il a payé les pots cassés car vendredi, il n’y a pas que lui qui a failli. Les joueurs ont pris conscience qu’ils ont raté des choses. Maintenant, il faut continuer dans le même état d’esprit vendredi prochain. On n’a pas encore gagné à l’extérieur. La salle était top ce soir, j’ai senti un bon atmosphère, une bonne énergie. On ne doit pas oublier quelques paramètres comme la gifle de vendredi, la perte d’un entraîneur, le fait de jouer contre une équipe qui n’avait perdu qu’un match jusqu’à présent et le nouveau 5 aligné.”

Quant au MVP du soir, Brandon Taylor, il a fait part de gratitude vis à vis de son ancien coach:
Je veux tout d’abord remercier Dounia, c’est une des premières personnes avec qui j’ai échangé cet été et qui m’a fait signer au Mans, il a cru en moi. On a bien défendu, on doit s’en servir comme un match référence. Je pense que des fois, il faut être au fond pour rebondir.Le Mans est un club avec une histoire, on a notre famille, on va continuer à jouer au basket.On savait qu’on pouvait gagner. Maintenant, le match est terminé, il faut se concentrer sur le prochain. Quant à moi, je travaille chaque jour dans l’optique de progresser. Mes 32 points ce soir ne sont pas mon record, j’en avais mis 34 l’an passé en play-offs.”

Photo: Brandon Taylor (MSB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

janvier 2020
LMMJVSD
« Déc  
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements
error: Content is protected !!