Interview – Philippe Provost (président de Roche Vendée): “Il y a vraiment un engouement”

Pascal Legendre
0

Même si les Turques de Besiktas lui ont bloqué jeudi dernier les portes des huitièmes de finale de l’Eurocup, Roche Vendée est l’une des équipes françaises en pointe depuis deux saisons et fait scintiller le basket dans le département. Interview de son président, Philippe Provost.



Votre coach Emmanuel Body se demande si l’équipe ne s’est pas vue trop belle après la victoire à l’aller en Turquie. Est-ce votre sentiment également (NDLR: vainqueur 79-83 à l’aller, les Vendéennes ont perdu 73-82 au retour) ?

Moi aussi je pensais que l’on se qualifierait. Ce fut un match plus compliqué que prévu. On n’a pas joué tout à fait comme on le souhaitait notamment défensivement où on n’a pas été tout à fait à la hauteur de l’évènement. J’avais quelques blessées qui n’ont pas été à leur niveau. Ça fait partie du jeu. Je pense aussi que les Turques n’avaient jamais joué à ce niveau-là. Je crois qu’il faut repartir sur autre chose. On est déjà sur le match de Nantes (NDLR : l’interview a eu lieu en fin de semaine dernière avant le derby face au NRB que Roche Vendée a perdu 83-75). Il faut en profiter pour positiver et se demander ce qui n’a pas marché pour être encore meilleur dimanche.

Une victoire à Bourges, une 4e place au classement, une bonne participation à l’Eurocup pour une première expérience en coupe d’Europe : c’était inimaginable lorsque vous êtes montés en Ligue Féminine en 2017 ?

C’est effectivement ce que l’on se dit. Au départ, on aurait signé des deux mains pour arriver là où on en est. C’est vrai que l’on aurait pu passer mais c’est bien pour une première. Déjà, on ne pensait pas terminer cinquième l’an dernier. On s’était donné comme objectif les playoffs. On joue l’Europe et on s’était donné comme objectif de passer le premier tour. C’est fait. Maintenant c’est concentration à mort sur le championnat car on veut absolument rester européen la saison prochaine. Il n’y a que six équipes qui seront européennes et ça reste un championnat difficile.

Vous avez déclaré que l’on peut avoir des filles moins fortes mais quand l’alchimie fonctionne on peut quand même avoir des résultats et aussi que vous recrutez des filles qui correspondent au groupe plus que des individualités. C’est ça le secret de votre réussite sportive ?

C’est tout à fait comme ça. On a eu la chance de constituer un groupe l’an dernier et on a travaillé autour de lui. Il fonctionne aujourd’hui très bien. On a gagné des matches parce que justement il y avait cet esprit d’équipe, de corps, de combattantes qui était là. Puisque (Uju) Ugoka est blessée, on a pris Oumou Touré dans ce cadre-là. J’ai préféré prendre une joueuse peut-être moins forte mais avec un bon état d’esprit d’équipe plutôt qu’une Américaine qui ne va pas s’intégrer au groupe.

Marielle Amant, une ancienne internationale, est la première joueuse française de renom que vous avez recruté ?

C’est vrai. Comme elle revenait de deux années un peu blanches et de blessure, on a fait un pari commun.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Merci d'entrer 16 chiffres
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Photo: Marielle Amand, Kendra Chery et Océane Monpierre (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

avril 2020
L M M J V S D
« Mar    
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements