Filip Petrusev, le nouveau joyau serbe

Sacha RUTARD
0

Le Serbe Filip Petrusev (2,11m) est l’un des plus grands espoirs du basket européen. Formé en Espagne (Baskonia Vitoria) et aux Etats-Unis (au lycée puis deux ans à Gonzaga), il est revenu cet été au pays et avec l’équipe de Mega Leks, il est actuellement le meilleur marqueur (23,1 points), le 4e rebondeur (7,3) et le 1er à l’évaluation (26,7) de la Ligue Adriatique (ABA). Petrusev n’a que 20 ans.

“Pour l’instant, tout se passe mieux que ce à quoi je m’attendais et que j’aurais pu imaginer”, confie t-il à Zurnal. “J’ai de la liberté sur le terrain, je fais tout ce qui m’aidera à devenir un meilleur joueur. J’ai un grand soutien des entraîneurs, qui sont vraiment exceptionnels et mon jeu a été élevé à un niveau supérieur. J’ai de bonnes minutes, je me suis complètement retrouvé dans le système de Mega et le système de l’entraîneur Vlado Jovanovic, avec qui j’ai eu une excellente coopération dans l’équipe nationale junior avec laquelle nous avons remporté l’or au Championnat d’Europe en Slovaquie.”

Sa précocité peut être la conséquence de sa jeunesse passée à l’étranger:

“Il est possible que j’ai mûri plus tôt, et cela a été influencé par certaines circonstances de la vie et la décision de partir très tôt à l’étranger. Dès l’âge de 14 ans, j’ai vécu seul, d’abord en Espagne, puis en Amérique, et j’ai dû faire des choses auxquelles, si j’étais restée à la maison avec mes parents, je n’aurais même pas pensé. Aussi, en Amérique, mon jeune frère m’a rejoint, je m’en suis occupé. J’avais le sentiment d’une grande responsabilité, loin de chez moi, je dois m’occuper de lui de la meilleure façon possible. Il était nécessaire pour moi de m’occuper de beaucoup de choses, de prendre mes propres décisions avec le sentiment constant de savoir si vous ferez tout bien ou pas. Tout cela m’a probablement influencé à mûrir plus tôt, et ma mère a l’habitude de dire que j’ai quitté la maison quand j’étais enfant et qu’après seulement quelques années, je suis revenue en tant qu’adulte.” 

 Le sélectionneur national Igor Kokoskov l’a dans le viseur mais il n’a pas été pour autant du voyage en Finlande lors de la fenêtre FIBA de novembre:

“A mon grand regret, le coronavirus m’a empêché de le faire. J’ai eu un test négatif et j’ai fait tous les examens médicaux nécessaires alors que l’équipe était déjà en Finlande. J’attends patiemment la deuxième chance, car le maillot avec les armoiries nationales et les débuts en équipe nationale est mon grand souhait.”

Petrusev a renoncé au dernier moment à la draft NBA 2020 et il explique pourquoi:

“Avec mon agent et les gens du club, j’ai estimé que c’était la meilleure décision pour moi en ce moment. J’ai bien commencé la saison et je ne suis pas pressé. J’ai 20 ans et avec de telles conditions chez Maggie je peux me développer et c’est pourquoi je suis convaincu qu’il n’y aura pas de problèmes avec mon projet à l’avenir.”

Photo: Mega

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

avril 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements