Jeep Elite : L’ASVEL relègue Limoges à la 11e place

Théo Tetard
2

L‘Asvel s’est réveillée et s’est imposée facilement face à Limoges (83-60) pour le compte de la 24e journée de Jeep Elite. Après ses quatre défaites de suite toutes compétitions confondues, les Rhodaniens ont bien réagi et remportent leur septième match de la saison en Jeep Elite pour 4 revers.

C’était un rendez-vous historique du championnat de France. Limoges face à Villeurbanne. Cela aurait dû être un match au sommet, joué dans un chaudron bouillant qu’est Beaublanc, mais en raison du COVID-19, il n’est resté qu’un silence de cathédrale. Si lors du match aller il y a quelques semaines, le Limoges CSP a joué les yeux dans les yeux face à l’Asvel à l’Astroballe, les joueurs de Mehdy Mary ont énormément souffert ce samedi à l’occasion du match retour.

Les Villeurbannais étaient revanchards. Avec le retour de David Lighty, les hommes de TJ Parker ont rapidement pris les commandes du match grâce à une solide défense et une adresse insolente (6/6 à trois-points puis 9/16) qui leur ont permis de terminer le premier quart avec douze unités d’avance (15-27). Dans le second acte, tout s’est accéléré, Jerry Boutsiele et le CSP n’ont pas pu empêcher le raz-de-marée des Rhodaniens. Bien plus agressif dans le jeu et appliqué offensivement, Villeurbanne a délivré pas moins de 14 passes décisives dans cette première mi-temps et a montré son visage de patron pour être largement en tête à la pause (33-48).

Nicolas Lang et Jerry Boutsiele trop seuls

Après avoir suffoqué, Limoges a retrouvé des couleurs dans le troisième quart avec Nicolas Lang (23 points, 9/20 aux tirs dont 4/9 à trois-points et 9/9 aux lancers-francs) et Jerry Boutsiele (11 points, 5/11 aux tirs, et 7 rebonds) pour réaliser un rapproché à onze points en collant un 11-2 à l’Asvel. Les Villeurbannais leur ont répondu aussitôt et s’en sont remis à Thomas Heurtel (15 points et 6 rebonds) et Amine Noua (13 points, 3 rebonds et 3 passes) pour passer un 20-4 fatal aux Limougeauds et mettre un terme au suspense de cette rencontre.

En manque de rotations et diminué après les blessures en cours de match de Marcus Ginyard et Grismay Paumier, Limoges a couru après le score toute la soirée, comptant jusqu’à 27 points de retard. Avec seulement 34,5 % de réussite aux tirs, les hommes de Mehdy Mary ont explosé en vol. Englué dans une spirale négative, relégué à la 11e place, le CSP devra se remobiliser avant de recevoir un autre gros bras du championnat, Boulogne-Levallois, mardi soir à Beaublanc.

Medhy Mary (Coach CSP Limoges) : “Nous nous sommes vraiment bien entraînés cette semaine. Face à une équipe revancharde, pleine de qualités et très vigilante, il était dur de jouer et de faire face à cette intensité défensive.” a avoué le coach du CSP à France Bleu Limousin.Nous avons eu des moments où nous les avons repoussés et d’autres où nous avons fait de mauvaises choses. Il y a mieux à faire et nous avons payé cher notre maladresse en première mi-temps.”

TJ Parker (Coach LDLC Asvel) : “Je suis satisfait. Nous avons vraiment montré notre vrai visage vis-à-vis de ce que nous avons fait en Euroleague avec de l’intensité défensive. C’est ce qui nous manquait sur les derniers matchs, nous l’avons montré ce soir et ça change tout. C’est comme ça qu’on gagne les matchs, on ne doit pas le faire qu’en Euroleague face aux grosses équipes, il faut aussi le faire en Jeep Elite, nous avons de la rotation, il faut profiter de ça” a déclaré le coach villeurbannais au micro de La Chaîne L’Équipe.

Jerry Boutsiele (CSP Limoges) : “Le début résume clairement le match. Offensivement, nous n’avons pas pu jouer et exécuter nos systèmes. Ils étaient beaucoup plus intenses qu’au match aller. Revenir face à une équipe comme ça, c’est compliqué. Au troisième quart-temps nous avons eu un sursaut d’orgueil mais c’est aussi le moment où le match a basculé. Les blessures nous ont coûté des rotations, mais il faut faire avec.”

Photo : Thomas Heurtel (Infinity Nine Media – Alexia Leduc)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses
  1. STEPH87

    Le CSP jouait hier soir, avec un horrible maillot noir, qui laissait présager la déroute qui a suivi. Pas de défense, pas d’envie, des joueurs totalement dépassés, sauf Nicolas LANG et Jerry BOUTSIELE, encore impeccables. Plus surprenant, Medhy MARY semble se satisfaire de la situation, puisque les joueurs se sont bien entraînés pendant la semaine, paraît-il. Alors certes, l’équipe n’a pas été aidé par les blessures pendant le match, mais elle n’a jamais posé le moindre problème à L’ASVEL, non plus. Heureusement, la putschiste Céline FORTE a pu constater les dégâts de sa politique calamiteuse.

    Il est temps qu’elle se décide à vendre le club, sinon le pire est à venir.

Ecrire un commentaire

Archives

avril 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements