Pas d’Euroleague, la déception de la Virtus Bologne

Sacha RUTARD
0

On imagine le coup de bambou qu’a pris sur la tête le staff de la Virtus Bologne. Il a engagé deux as, Milos Teodosic puis Marco Belinelli, leur équipe menait la série de demi-finale d’Eurocup 1-0 face à UNICS Kazan, était invaincue dans la compétition depuis le début de saison, et elle vient de se faire éliminer 1-2 suite à une belle perdue à domicile sur un score fleuve, 100-107.

Sans doute encore plus qu’un trophée qui se dérobe sous leurs yeux, c’est la conséquence directe de cette élimination qui fait mal au crâne: pas d’Euroleague la saison prochaine alors que le club italien en faisait une priorité.

“À mon avis, ne pas avoir disputé les deux derniers matchs de la VTB League leur a donné plus d’énergie”, a commenté le coach Sasa Djordjevic. “Malheureusement, nous étions sans un joueur, (Amedeco) Tessitori (2,08m, 26 ans) qui a été testé positif au Covid et nous ne nous y attendions pas. Il aurait pu nous aider, car nous avons eu des problèmes sous le panier, ce que nous n’avons généralement pas. Ils avaient quatre vrais joueurs dans le match, plus (Isaiah) Canaan qui a fini par réussir un tir vraiment chanceux après une bonne défense, je pense que c’était le coup gagnant. Nous nous sommes battus, mais nous n’étions pas assez solides en défense. Si vos adversaires marquent 107 points dans un match comme celui-ci, cela signifie que vous n’avez pas fait du bon travail. Ils ont de nombreux shooteurs, et dans la quatrième période, ils ont fait des plays simples et efficaces. Il faut garder la tête haute et être fier de la façon dont on a joué cette Eurocup, avec seulement deux défaites, même si on a raté l’objectif d’aller en finale et en Euroleague, et c’est une grosse déception. C’est du sport, nous devons tenir bon et continuer. “

Le boss et mécène du club, Massimo Zanetti se veut philosophe :

“La différence était qu’ils marquaient toujours à trois-points, nous avons fait beaucoup d’erreurs, même des lancers francs. Dans le sport, vous gagnez et perdez, ce sera pour l’année prochaine. Maintenant, nous pensons aux playoffs (d’Italie). Je suis convaincu que notre équipe est supérieure, peut-être que nous avons mal pris le match, nous avons fait beaucoup d’erreurs. Mais je suis un sportif, ils ont mieux joué et c’est vrai. L’Euroleague se fait-elle attendre ? Eh bien, nous y arriverons une autre fois. Pensons maintenant aux playoffs, même aux filles, je me soucie beaucoup d’elles.

Photo: Milos Teodosic (Virtus, Eurocupbasketball)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

juin 2021
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements