Qualif. EuroBasket 2023 : les Bleues rebondissent avec autorité contre la Lituanie !

Clément Carton
0

Trois jours après avoir sombré en Ukraine, l’équipe de France s’est ressaisie devant son public à Villeneuve d’Ascq ce dimanche après-midi face à la Lituanie (83-56). Le fonds de jeu est encore perfectible mais les joueuses de Jean-Aimé Toupane, Gabby Williams (14 points), Marine Johannès (13 points) et Sarah Michel (8 points, 5 interceptions) en tête de file, se relancent avec la manière.

La chute en Ukraine fut vertigineuse, le rebond était attendu et les Bleues ont répondu présentes en soignant leur point average. Devant un public de Villeneuve d’Ascq à guichets fermés, l’équipe de France a retrouvé de la confiance en maîtrisant une Lituanie privée de sa jeune pépite Juste Jocyte… et offert à Jean-Aimé Toupane sa première victoire en tant que sélectionneur (83-56). Très indisciplinées, les joueuses baltes ont perdu la bagatelle de 31 ballons. La preuve que la défense tricolore a retrouvé des couleurs et que le faux-pas en Ukraine était aussi dû à l’adresse exceptionnelle des coéquipières d’Alina Iagupova.

D’entrée de jeu, les Bleues avaient envie de montrer leur combativité, à l’image de l’activité d’Endy Miyem, de l’agressivité défensive de Sarah Michel et du contrôle du rebond de Sandrine Gruda (8-5, 3e). Mais les errements défensifs entrevus à Kiev finissaient par se répéter et montraient que l’équipe de France était encore loin de son meilleur niveau. La preuve avec les assauts répétés de Kamile Nacickaite (8-11, 5e) mais surtout les huit pertes de balles françaises en huit minutes ! Heureusement, les Lituaniennes ne jouaient pas plus juste (huit pertes de balles au premier quart) et l’entrée de jeu de Marine Johannès débloquait quelques situations offensives. Après un effort de Migna Touré pour éviter un nouveau turnover, la locale de l’étape Caroline Hériaud trouvait miraculeusement Iliana Rupert à 3-points dans le corner (22-15, 10e), de quoi retrouver des sourires… et un peu de sérénité. 

La Lyonnaise Marine Johannès a donné le ton en première mi-temps (13 points, 3 passes). (c) FIBA

Le début de deuxième quart-temps levait les doutes défensifs : les Bleues multipliaient les interceptions (17 pertes de balles lituaniennes à la mi-temps) et ne concédaient aucun point pendant quatre minutes. Le premier temps-fort du match. Problème, les joueuses de Jean-Aimé Toupane ne prenaient pas le large offensivement, empilant les ratés en contre-attaque, avant que Marine Johannès (13 points, 3 passes à la mi-temps) ne finisse par prendre le jeu à son compte, à l’image d’un ultime tir à 9 mètres avant la pause (42-28).

Sarah Michel était partout !

Si le tout manquait encore globalement de confiance, les Bleues mettaient du rythme et continuaient leur chantier défensif au retour des vestiaires sous la houlette de Sarah Michel (5 interceptions, 1 contre)… Et surtout, elles avaient de nouveau de l’adresse extérieure. Gabby Williams et Migna Touré trouvaient la mire à 3-points et assuraient un matelas confortable (58-35, 26e). Le trio intérieur Gruda – Ciak – Rupert commençait à afficher sa supériorité et les Bleues finissaient par se montrer impériales. 

Moins efficaces dans l’ultime quart-temps (17 points marqués), les Bleues finissaient avec beaucoup de sérieux, sans montrer de signes de faiblesse en défense. Le symbole d’une confiance retrouvée, et d’une profondeur de banc intéressante puisque que Tima Pouye, qui a attendu l’ultime acte pour entrer en jeu, finissait sur un 2+1 pour enregistrer une victoire de 27 unités (83-56). Un écart significatif, surtout lorsque l’on sait l’importance du point average (seuls les premiers des dix groupes et les quatre meilleurs deuxièmes iront en Israël et en Slovénie en 2023).

Sarah Michel – et ses 5 interceptions – a donné l’impulsion défensive aux Bleues. (c) FIBA

Sept joueuses françaises terminent finalement à 9 d’évaluation ou plus : Gabby Williams (14 points, 3 rebonds, 3 passes), Marine Johannès (13 points, 3 rebonds, 3 passes, 2 interceptions), Sarah Michel (8 points, 3 rebonds, 5 interceptions, 1 contre), Sandrine Gruda (8 points, 5 rebonds, 4 interceptions), Migna Touré (10 points), Caroline Hériaud (4 points, 6 passes) et Iliana Rupert (5 points, 4 rebonds, 2 interceptions). Il s’agit, somme toute, de la première victoire tricolore depuis les Jeux, et surtout la première du sélectionneur Jean-Aimé Toupane, qui pourra construire son collectif sur la base de cette victoire.

Dans le même temps, l’Ukraine d’Alina Iagupova (31 points à 10/28 aux tirs, 7 passes en 38 minutes) a consolidé la première place du groupe en résistant au retour de la Finlande (71-77). Les Bleues sont prévenues : il ne faudra pas en laisser plus lors des prochaines échéances prévues… en novembre 2022.

Boxscore Lituanie – France / Classement Groupe B

Photo : Gabby Williams (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019