T.J. Parker (ASVEL) après la défaite contre l’Olympiakos : « Nous avons une mission plus importante ce weekend » 

Clément Carton
0

Portée par Raymar Morgan et Matthew Strazel, l’ASVEL a fait douter l’Olympiakos pendant trois quart-temps vendredi soir en Euroleague (80-94). Et T.J. Parker a fait tourner son effectif en vue d’un weekend très chargé, à débuter par un quart de finale de Coupe de France dès samedi soir.

Quarante-huit heures après avoir renoué avec la victoire en Euroleague à Kaunas, l’ASVEL s’est inclinée vendredi soir sur son parquet contre les Grecs de l’Olympiakos (80-94). Le score final est lourd, mais, accrocheuse, l’équipe villeurbannaise – même privée de Lacombe, Kahudi, Wembanyama, Gist et Howard, préservés – a maintenu pendant trois quart-temps un solide niveau de jeu face à une cylindrée désormais assurée d’avoir l’avantage du terrain en quart de finale. Elle n’a été définitivement décramponnée que dans le dernier acte (16-25).

L’entraîneur rhodanien T.J. Parker a pu faire tourner son effectif (onze joueurs entre 10 et 28 minutes de temps de jeu) en prévision du weekend, consacré à la Coupe de France. Lyon-Villeurbanne est attendu dès samedi à Trélazé (Maine-et-Loire), afin d’y disputer son quart de finale contre Gravelines (20h30), suivi d’une potentielle demi-finale dès dimanche.

Le grand soir de Matthew Strazel et Raymar Morgan

Raison pour laquelle l’ASVEL a enfin pu lancer son intérieur Raymar Morgan, absent depuis le début de saison (dos). Le scoreur américain de 33 ans s’est fait remarquer par son activité et en inscrivant 12 points à 6/10 aux tirs, le tout après six mois d’absence. Matthew Strazel a également été plébiscité et a répondu présent (16 points à 5/9 à 3-points, son record dans la compétition et cette saison). Anciens de la maison, Moustapha Fall (9 points) et Livio Jean-Charles (8 points) ont contribué au succès des visiteurs.

Touché au pied gauche dans le troisième quart-temps, Marcos Knight a lui été déclaré apte à monter dans l’avion privé affrété par l’ASVEL une heure après la fin du match, mais il ne disputera pas la rencontre de samedi (il pourrait jouer la demi-finale dimanche en cas de victoire).

T.J. Parker, coach de l’ASVEL : « L’Olympiakos est une excellente équipe. Vous voyez la façon dont ils déplacent le ballon, elle est simple, mais tout est une question de lecture. Il faut leur donner du crédit. De notre côté, le but était de faire attention à tout le monde en répartissant les temps de jeu. Nous avons fait un beau match et nous avons vu de belles choses, notamment le retour de Raymar (Morgan), qui fait plaisir à voir. Il ne faut pas se voiler la face. Nous avons une autre mission ce week-end, qui est plus importante pour nous. »

Georgios Bartzokas, coach de l’Olympiakos : « Nous savions que l’ASVEL avait un match (domestique) important demain, c’est pourquoi ils ont écarté certains joueurs. Mais, en même temps, ils ont joué sans aucune pression. Ils ont joué dur, et nous ont mis sous pression, mais nous avons résisté. C’est un grand moment pour notre club, car nous prenons l’avantage du terrain, ce qui est incroyable. Nous méritons d’y aller, parce que nous avons fait une saison assez stable. Je suis très reconnaissant envers nos fans, qui nous suivent dans toute l’Europe, et nous avons encore de grandes choses à faire en playoffs. »

Boxscore ASVEL – Olympiakos / Classement

Photo : Matthew Strazel (Euroleague)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019