Nobel Boungou-Colo (Orléans) : « On n’a pas le droit de venir à Limoges et d’attendre de voir ce qu’il se passe »

Killian Verove
0

De retour à Limoges, avec le maillot d’Orléans, Nobel Boungou-Colo n’a pas pu empêcher la défaite des siens (83 à 63), qu’il avoue trop passifs pour pouvoir espérer mieux.

En déplacement à Limoges, Orléans espérait réaliser la même performance qu’au match aller, en l’emportant à nouveau. Mais dans l’antre de Beaublanc, le scénario ne s’est pas répété. Les hommes de Massimo Cancellieri n’ont laissé aucune chance aux Orléanais, à l’image d’une Demonte Harper tranchant. L’arrière américain de 32 ans a compilé 24 points à 10 sur 16 aux tirs dont 4 sur 6 à 3-points et 4 passes décisives pour 26 d’évaluation. De quoi permettre à Limoges de décrocher une large victoire (83 à 63), importante dans la course aux playoffs, Nanterre s’étant incliné face au Portel. Sachant que, dans le même temps, Fos et Le Portel ont gagné, Orléans réalise la mauvaise opération de cette 25ème journée de Betclic Élite dans la lutte pour le maintien.

De son côté, Nobel Boungou-Colo a été chaudement applaudi pour son retour sur le parquet du Palais des Sports de Beaublanc, lui qui appréhendait pourtant ce moment. L’ancien joueur du Limoges CSP, qui porte désormais le maillot d’Orléans, a terminé le match avec 15 points à 3 sur 6 aux tirs, 4 rebonds et 2 passes décisives pour 12 d’évaluation. En conférence de presse d’après-match, il est revenu sur ce moment spécial, tout en jugeant son équipe trop passive, dans des propos rapportés par France Bleu Orléans et Le Populaire.

« C’était une soirée spéciale pour moi. C’était difficile avec toute la nostalgie, l’émotion et les souvenirs. Ça fout les boules d’entendre le public charrier et supporter le Limoges CSP.

La pression pour le maintien est là depuis le début, il faut qu’on se rende compte qu’à chaque match, on joue notre vie et qu’on n’a pas le droit de venir jouer face à Limoges, Monaco ou l’ASVEL et de simplement attendre de voir ce qu’il se passe. On doit dominer les matchs. »

Nobel Boungou-Colo, joueur d’Orléans

De son côté, Germain Castano a laissé échappé son agacement et sa déception face à l’attitude de ses joueurs, qu’il juge transparents par rapport à ceux de Limoges.

« La meilleure équipe a gagné. On fait un troisième quart-temps acceptable parce que j’ai poussé une gueulante à la mi-temps, mais c’est tout. Je suis déçu, plus par l’attitude de la premiere mi-temps que par la défaite. On ne gagne pas un duel, c’est ça qui me dérange. Demonte Harper nous a fait la chanson. Sur certains tirs, il est ouvert mais sur d’autres, c’est son talent qui fait la différence. Ce soir, on a plus vu les leaders de Limoges que ceux d’Orléans. »

Germain Castano, entraîneur d’Orléans

Photo : Nobel Boungou-Colo (Orléans)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019