La place des U21 en Europe en 2021-22 : 12 ligues, 3 coupes d’Europe, 730 joueurs de 177 clubs et 46 nationalités

12 ligues et trois coupes d’Europe, 730 joueurs de 46 nationalités… Ils ont 21 ans ou moins et évoluent au plus haut niveau en Europe. Mais quelles sont les ligues qui accordent le plus de temps de jeu à ces U21 ? Et quels sont les joueurs les plus prometteurs ?

Pour la quatrième année consécutive, BasketEurope vous propose un dossier complet sur la place qu’occupent les U21 dans les principales compétitions européennes. Vous pourrez découvrir cette étude développée sur 20 articles à partir de mardi.

Comme chaque année, à partir de demain, ce dossier sera exclusivement réservé à nos abonnés. Il est toujours temps de faire partie de ce cercle de privilégiés qui s’agrandit d’année en année. C’est ICI.

La saison passée, entre le 15 mars et le 7 avril (à retrouver ICI, ce dernier article recensant à sa fin les liens vers tous les autres articles du dossier), nous avions publié une importante étude en 24 actes sur le rôle que tenaient les joueurs de 21 ans et moins, les U21, dans les principales ligues professionnelles de basket en Europe.

Cette saison, nous avons attendu le début mai pour effectuer notre travail de compilation de statistiques. Par rapport aux années passées, nous avons légèrement restreint notre champ d’investigation : le championnat belge – aujourd’hui mixé avec le néerlandais – a été laissé de côté de par son manque de lisibilité alors que la VTB League, la SuperLeague russe et les équipes russes des coupes d’Europe n’ont pas été pris en compte délibérément. De ce fait, cette nouvelle étude porte sur 8 grands championnats européens (Allemagne, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Lituanie et Turquie) ainsi que sur la Ligue Adriatique, qui regroupe les meilleurs clubs de l’ex-Yougoslavie. En sus, nous nous sommes intéressés à trois compétitions « mineures », au niveau plus faible mais permettant une belle exposition aux U21 : la deuxième division de la Ligue Adriatique ainsi que les championnats nationaux serbe et croate. Pour compléter, nous avons également recensé les U21 ayant évolué dans les trois principales coupes d’Europe, l’Euroleague, l’Eurocup et la Basketball Champions League (BCL).

Hugo Benitez – Bourg (photo Eurocup)

Pour intégrer cette étude, un joueur de l’une de ces compétitions doit être né au plus tard en 2000, afin de prendre en compte tous ceux qui avaient 21 ans ou moins au moment du démarrage de leur championnat. Tous les U21 ayant foulé le parquet de l’une des compétitions retenues au moins une seconde sont pris en compte, mais nous nous intéresserons bien sûr surtout à ceux qui ont disposé d’un temps de jeu leur permettant de réellement s’exprimer : il s’agit de joueurs ayant disputé au moins un quart des matchs de leur compétition et ayant joué au moins 5 minutes en moyenne.

Un nombre de U21 en hausse

En additionnant tous les U21 qui ont foulé au moins une seconde le parquet d’un championnat national ou d’une coupe d’Europe (certains U21 n’ont évolué qu’en coupe d’Europe pour leur club alors que certains clubs évoluant en Eurocup ou BCL ne font pas partie des championnats étudiés), nous arrivons donc au total de 730 joueurs, dont 469 ont évolué dans un championnat national (ou en Ligue Adriatique) majeur. Un chiffre légèrement inférieur à celui de la saison passée (480) mais obtenu en recensant trois championnats de moins. De ce fait, en moyenne, il n’y a jamais eu autant de U21 à entrer sur le parquet que cette saison. Un constat également valable si l’on se focalise sur les jeunes joueurs ayant bénéficié de responsabilités – 195 cette saison mais 21,67 de moyenne par ligue.

Iosif Koloveros – Ionikos (photo FIBA Europe Cup)

Par ailleurs, en analysant les moyennes – minutes jouées, points marqués, évalution –, pour les joueurs entrés en jeu comme pour ceux responsabilisés ou les cinq majeurs U21 de ces championnats, on s’aperçoit qu’elles n’ont jamais été aussi hautes, exception faite de l’évaluation moyenne du total des U21 ayant joué en 2018-19.

Toujours plus nombreux, toujours plus rentables, les U21 en Europe ont donc le vent en poupe.

Les U21 des grands championnats en chiffres

 Total    Jouent     5 majeur  
 Nombre totalNombre moyenneMinutesPointsEvaluationNombre totalNombre moyenneMinutesPointsEvaluationMinutesPointsEvaluation
21-2246952,117,882,362,1219521,6713,714,484,3420,758,459,34
20-2148043,647,422,382,1022520,4512,784,364,0919,348,298,81
19-2044040,007,102,241,9816314,8213,224,334,2918,336,997,77
18-1940740,707,342,382,3116616,6012,6344,194,2317,836,817,17

Championnats mineurs : évolution modulée

Les U21 évoluant dans des championnats dits « mineurs » (Serbie, Croatie et deuxième division de Ligue Adriatique cette saison) n’ont guère plus à se plaindre que ceux des grandes ligues. Avant toute chose, il faut regarder les chiffres des totaux de joueurs (entrés en jeu ou responsabilisés) en gardant à l’esprit qu’en 2018-19, seuls les championnats croate et serbe étaient comptabilisés puis, les deux saisons suivantes, le championnat russe et la D2 Adriatique en sus.

Matija Belic – Mladost (photo ABA 2 – Dragana Stjepanovic)

Il est donc plus rationnel de s’intéresser aux moyennes de joueurs, plutôt orientés à la hausse. En revanche, moyennes de minutes, points et évaluation peuvent sembler en baisse par rapport à 2018-19, mais il faut prendre en considération le fait que, cette saison, les U21 évoluant en D2 Adriatique ont un rendement moindre que ceux jouant en Croatie ou en Serbie, du simple fait que cette ligue multi-nationale est d’un niveau supérieur. On notera tout de même que les cinq majeurs des compétitions mineures de cette saison présentent des chiffres en hausse ou similaires à ceux des saisons passées. L’élite des U21 des petits championnats est de plus en plus forte.

Les U21 des championnats mineurs en chiffres

Petits champTotal    Jouent    5 majeur  
 Nombre totalNombre moyenneMinutesPointsEvaluationNombre totalNombre moyenneMinutesPointsEvaluationMinutesPointsEvaluation
21-2225785,6712,524,344,4115551,6717,606,276,4229,0014,4716,51
20-2130075,0011,734,184,0218445,6716,566,336,2127,2514,5016,76
19-2029874,5011,374,103,8716943,3316,215,975,9427,4312,8115,55
18-1924682,0013,064,874,9210854,0016,886,576,6629,0214,2515,82

Les U21 en coupes d’Europe à contre-courant

Dans les trois principales coupes d’Europe, la tendance est cette saison plutôt à la baisse, principalement par rapport à la saison 2018-19. Le nombre de joueurs entrés en jeu ou ayant eu des responsabilités cette saison est effectivement moindre qu’en 2018-19 et 2020-21 et il en va peu ou prou de même pour leur rendement. Seule exception, les membres des cinq majeurs des coupes d’Europe marquent plus et ont une meilleure évaluation que toutes les années précédentes, sans pour autant disposer de plus de temps de jeu.

Filip Petrusev – Anadolu Efes (photo Euroleague)

Les U21 des coupes d’Europe en chiffres

Coupes d’EuropeTotal    Jouent    5 majeur  
 Nombre totalNombre moyenneMinutesPointsEvaluationNombre totalNombre moyenneMinutesPointsEvaluationMinutesPointsEvaluation
21-2216354,337,742,251,876722,3312,994,053,8818,137,708,63
20-2117458,007,041,921,448929,6711,613,352,9517,126,097,22
19-2014949,677,211,961,685819,3313,384,053,7919,017,487,39
18-1915953,007,952,532,637725,6712,104,114,1618,807,608,45

Les « bons » championnats pour les U21

Partant de là, quels sont les championnats qui font le plus jouer de U21 ? Les clubs qui leur donnent le plus leur chance ? Quels sont les meilleurs jeunes de ces championnats ? Et, au final, quels sont les meilleurs U21 évoluant en Europe ?

Nous vous proposons une étude championnat par championnat, par ordre alphabétique de pays, avant de terminer sur une synthèse en cinq parties. Au total, ce seront donc 20 articles que vous allez pouvoir découvrir dans les jours et semaines à venir sur les U21 d’Europe.

Avec, pour démarrer, ceux qui évoluent dans la BBL allemande.

Photo d’ouverture : Ismaël Kamagaté – Paris (photo PB – @lebougmelo), Rokas Jokubaitis – Barcelone (photo Euroleague), Nikola Jovic – Mega Mozzart (photo Mega Mozzart – Dragana Stjepanovic), Matteo Spagnolo – Crémone (photo Crémone) / Montage : Basket Europe

x

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019