Sylvain Francisco après la défaite de Manresa en finale de la BCL contre Tenerife : « On en ressortira plus grands »

Clément Carton
0

Dimanche soir à Bilbao, Tenerife a remporté la deuxième BCL de son histoire en battant Manresa et l’international français Sylvain Francisco dans la première finale 100% espagnole de l’histoire de la compétition (98-87). Réactions.

Sylvain Francisco, meneur de Manresa, 12 points à 3/11 aux tirs : « C’est dur de perdre une finale. Je n’ai pas les mots, je suis juste dégoûté. Il faudra un peu de temps pour digérer. Pour moi, c’était un rêve de gagner la BCL. Mais comme j’ai dit à l’équipe après la rencontre, on n’a pas perdu, c’est plus une leçon qu’autre chose. On en ressortira plus grands. On a énormément bossé depuis le début de la saison, la récompense nous a échappés, mais tout n’est pas à jeter. A titre personnel, j’ai été maladroit. Ma blessure à l’adducteur s’est réouverte en demi-finale, j’avais toujours cette petite douleur qui m’empêchait un peu de développer mon jeu, même si je me sentais un peu mieux en deuxième mi-temps. Malheureusement, c’était trop dur de rattraper le retard face à cette équipe, comme les autres dans le championnat espagnol. Marcelino (Huertas) est un joueur expérimenté, la façon dont il joue les pick-and-roll est exceptionnelle. Son titre de MVP est mérité, c’est le moteur de l’équipe. Le match, je vais le regarder 5, 6-7 fois, je serai sûrement énervé, mais ils méritent vraiment. Cette saison de BCL, c’était une confirmation pour moi. C’était quelque chose de nouveau (de jouer en coupe d’Europe). Le niveau était très élevé. C’est l’apprentissage, et j’en sors grandi. Ce soir, c’est dur, mais on va rebondir et avancer. »

Ismael Bako, pivot de Manresa : « Il y a énormément d’émotions. Perdre une finale, c’est l’un des moments les plus durs dans une carrière parce que… c’est juste un match. Il faut garder la tête haute. On est très fiers de la saison qu’on a faite. Il n’y a pas beaucoup de gens qui croyaient en nous en début de saison, il faut voir d’où l’on venait individuellement avant cette saison… Mais on a prouvé qu’on avait plus que notre place ici au Final Four, et il ne nous a pas manqué grand-chose pour ramener le titre. »

Marcelino Huertas, MVP de la finale (Tenerife), auteur de 13 points et 14 passes décisives : « Nous avons fait un travail formidable. Nous avons été fidèles à notre plan de match pendant tout le match. C’est un sport d’équipe. Nous avons travaillé ensemble pour avoir un seul objectif, celui de gagner. N’importe lequel de nos joueurs aurait pu être le MVP. Je pense que cela fait partie de mon travail d’être un meneur de jeu fiable et de rendre les autres meilleurs. Dans le basket moderne, il y a beaucoup de meneurs d’abord scoreurs. Moi, j’essaie de rester fidèle à mon jeu et de jouer pour l’équipe. Je tiens à féliciter Manresa, qui a fait une saison incroyable, ils méritaient d’être là. Mais nous aussi, et nous sommes très fiers de notre parcours. »

Txus Vidorreta, coach de Tenerife : « Le plus important, c’est la manière dont nous avons gagné ce titre. Nous terminons la compétition sur 11 victoires consécutives, nous avons marqué 98 points en finale, l’énergie déployée, la défense, le partage du ballon avec 26 passes décisives. C’est une équipe totale. Nous avons montré à tout le monde que nous sommes une équipe totale. Ce soir, je n’étais pas la star, les joueurs ont été les vedettes de la soirée. Je veux particulièrement remercier les fans de Manresa. Ils ont chanté pour nous à la fin, c’est incroyable. Manresa comme nous, on sait à quel point c’est difficile d’être là. Donc je veux les remercier pour leur fair-play. Merci Manresa ! »

A Bilbao (Espagne).

Palmarès de la BCL :
2016-2017 : Iberostar Tenerife (ESP), contre Banvit (TUR)
2017-2018 : AEK Athènes (GRE), contre Monaco (FRA)
2018-2019 : Segafredo Virtus Bologne (ITA), contre Iberostar Tenerife (ESP)
2019-2020 : San Pablo Burgos (ESP), contre AEK Athènes (GRE)
2020-2021 : San Pablo Burgos (ESP), contre Pinar Karsiyaka (TUR)
2021-2022 : Lenovo Tenerife (ESP), contre BAXI Manresa (ESP)

Photo : Sylvain Francisco – Manresa (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019