Vincent Collet après France-Belgique : « Cette première mi-temps est une piqûre de rappel »

Après un premier quart-temps poussif, l’équipe de France a repris le dessus jeudi soir contre la Belgique à Montpellier (90-71). Une quatrième victoire en autant de matches de préparation qui ne satisfait pas le sélectionneur des Bleus Vincent Collet.

Quarante-huit heures après la démonstration de force contre l’Italie, l’équipe de France a moins dominé son sujet face à la Belgique. Les hommes de Vincent Collet ont raté leur entame, surtout défensivement, et étaient menés de onze unités dans le premier quart (13-24, 8e).

« Nous n’avions pas la bonne attitude au départ. On était restés sur le bon match contre l’Italie et on n’a pas répondu présent dans l’agressivité ni la construction en début de match. On peut même dire qu’on s’en sortait bien de n’avoir que cinq points de retard en fin de premier quart-temps(19-24, 10e). C’était mieux ensuite, il a fallu du temps pour que les Belges soient touchés physiquement. C’était tout de même une bonne idée de bien finir la mi-temps, et on a repris très fort au troisième quart-temps en jouant plus dur et en retrouvant des situations à l’intérieur. C’était déjà plus conforme à ce qu’on souhaite dans le jeu avec des enchaînements et des extra-passes. Mais cette première mi-temps est une piqûre de rappel. Les deux entraînements qu’on va faire à Bercy avant d’affronter la République Tchèque (le 24 août) et ceux en Allemagne avant le début de l’Euro (le 1er septembre) doivent nous faire franchir un palier », a rappelé le sélectionneur en conférence de presse, dans des propos relayés par L’Equipe.

Le capitaine Evan Fournier, 10 points, 5 rebonds, 3 passes jeudi soir, a fait passer le même message à ses coéquipiers après la rencontre.

« Il ne faut pas passer par quatre chemins : on était très concentrés contre l’Italie car on n’était pas satisfaits de notre match là-bas (victoire 78-77 après prolongation à Bologne), on voulait gagner d’une autre façon. Ce soir, je pense qu’il y a eu une certaine forme de suffisance. Après, on a un groupe très jeune. On n’est que quatre à avoir fait plusieurs compétitions internationales (Gobert, Fournier, Poirier et Heurtel). La préparation est faite pour ça. Ça aurait été bien que les Belges nous enfoncent plus pour qu’on comprenne qu’on ne peut pas commencer les matches de cette façon. Le break doit nous mettre les idées à l’endroit. »

Photo : Evan Fournier (FFBB)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019