Moustapha Fall, game changer des Bleus : « Je compense mon manque de rythme par ma dureté »

Menés de 10 unités dans le premier quart-temps, les Bleus ont changé de visage dès lors que Moustapha Fall est rentré sur le terrain, samedi soir, contre la Lituanie (77-73). Son retour, après un mois sans jouer, change tout pour l’équipe de France.

« Que dire de la prestation de Mous Fall, après un mois sans jouer ? Sa première mi-temps fut incroyable. » En conférence de presse, Vincent Collet est dithyrambique à propos de son pivot. Il a de quoi l’être. 

Annoncé forfait il y a un mois jour pour jour, le 3 août dernier, après une déchirure de 10 centimètres à l’ischio, Moustapha Fall s’est lancé dans une course contre-la-montre pour retrouver les Bleus. Sélectionné in extremis, le vice-champion olympique n’avait pas pu tenir sa place contre l’Allemagne, et les Bleus étaient passés à côté. Mais dès lors qu’il est rentré face à la Lituanie, dans le premier quart-temps, c’est le visage de toute une équipe qui a changé.

« Honnêtement, je me sens hors de rythme. Mais j’ai compensé par de la dureté, de l’agressivité, en essayant de jouer simple pour faire le moins d’erreurs possibles car je sais que lorsque l’on revient, on a souvent des repères un peu bizarre, on fait des erreurs bêtes. J’ai essayé de ramener de l’énergie et de la dureté parce que c’est ce qui manquait, surtout contre des intérieurs comme les leurs (NDLR : Jonas Valanciunas et Domantas Sabonis) qui essayaient de nous épuiser à chaque fois. J’ai essayé de les impacter au maximum pour que, quand Rudy (Gobert) et Vincent (Poirier) rentrent sur le terrain, ça soit plus facile pour eux. On est une des équipes les plus athlétiques, si ce n’est la plus athlétique, donc il faut vraiment qu’on utilise notre physique. En attaque, en défense, il faut qu’on agresse, qu’on provoque des fautes, qu’on arrête de perdre la balle. »

> Exclusivité : Moustapha Fall, retour express

Alors qu’il n’avait pas joué la moindre rencontre en un mois, le pivot de l’Olympiakos termine à 6 points à 1/3 aux tirs (et 4/4 aux lancers), 1 rebond et 1 contre pour 7 d’évaluation en 13 minutes. Plus que ses stats, Mous Fall a apporté de la sérénité.

« C’est une belle réaction. On avait mal démarré ce championnat d’Europe, on avait à coeur de répondre tout de suite pour ne pas se mettre en danger parce qu’on sait qu’on est dans un groupe très relevé et qu’on ne peut pas se permettre d’enchainer les défaites. On est satisfaits d’avoir réalisé un gros game face à une grosse équipe. Il y a une très bonne énergie dans l’équipe. Je n’en doutais pas. Même si on a déjoué et qu’on n’a pas fait une bonne performance, il ne faut pas oublier que c’est une très bonne équipe, qui jouait chez elle pour son match d’ouverture. Il faut relativiser. »

L’équipe de France affiche désormais un bilan d’une victoire pour une défaite, avant d’affronter la Hongrie dimanche soir, à 20h30. « On a bien réagi, maintenant il faut de la constance. On a fait un beau match, il ne faut pas qu’on s’enflamme et qu’on aborde tous les matches, petite ou grosse équipe, de la même façon. » On ne peut que boire les paroles du retrouvé Moustapha Fall.

De l’un de nos envoyés spéciaux à Cologne (Allemagne).

Photo : Moustapha Fall (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019