Natalia Hejkova : « J’étais la seule femme entraîneure en Europe au début de l’ère moderne »

La coach slovaque de l’USK Prague, Natalia Hejkova, 68 ans, fut une pionnière et elle est aujourd’hui une véritable légende du basket féminin européen.

Quintuple vainqueur de l’Euroleague, Natalia Hejkova est encore en course cette saison pour une place au Final Four alors que sa carrière s’échelonne sur trois décennies. Elle raconte au site de la FIBA une anecdote significative :

« Quand j’ai commencé, j’étais la seule femme entraîneure en Europe au début de l’ère moderne.  A cette époque, il n’était pas habituel qu’une femme soit entraîneure au niveau supérieur, car généralement, elle se contentait d’entraîner les enfants. Et c’était normal car cela incluait souvent ses propres enfants, et c’était considéré comme une affaire de famille. De plus, à l’époque, ce n’était pas facile de travailler comme entraîneur-chef dans une grande équipe et de prendre soin de sa propre famille. Je me souviens aussi d’une fois où nous jouions contre un grand club, ils ont serré la main de mon manager d’équipe et non de moi-même parce qu’ils pensaient que j’étais une kiné ou quelqu’un comme ça et non la head coach. »

La Slovaque évoque ses sources d’inspiration :

« Mais petit à petit, les gens ont commencé à m’accepter. Aussi, ce qui est très intéressant, c’est que dans les années 1990, il était courant d’avoir une femme comme head coach aux États-Unis dans les universités. Donc, ce sont mes modèles qui m’ont tous montré que je pouvais continuer à travailler comme entraîneur. Mais peut-être le plus important de tout, les directeurs généraux de différents clubs ont commencé à comprendre que ce n’était pas seulement pour les hommes, mais qu’il était possible que les femmes puissent non seulement entraîner des équipes d’enfants, mais aussi entraîner des équipes de haut niveau. » Elle poursuit : « Beaucoup de femmes entraîneures réussissent parce que beaucoup d’entre elles ont déjà joué et je pense que cette expérience est la meilleure. Elles peuvent comprendre comment les femmes vont bouger dans certaines situations et elles peuvent s’améliorer et tirer le meilleur parti des joueuses. Pour moi, c’est un gros avantage qu’elles ont avec cette expérience si elles sont entraîneures. »

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

mars 2023
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019