Tournoi de Coubertin : l’Equipe de France en mode rouleau compresseur contre l’Australie

Dylan De Abreu
0

Victorieuses face à la Lettonie vendredi en ouverture du Tournoi International de Paris, les Bleues ne s’étaient pas rendues la vie facile face aux Lettones et devaient rectifier le tir ce samedi face à une des meilleures équipes du monde, l’Australie. 

Marine Johannes et Valérie Garnier soulignaient en conférence de presse d’après-match les erreurs défensives et le manque de concentration des filles lors de leur premier match. Il faut croire que la nuit a porté conseils puisque c’est de bout en bout que les coéquipières de Sandrine Gruda ont mené dans ce match.

Avec un cinq de départ composé de Marine Johannes, Olivia Epoupa, Sandrine Gruda, Endy Miyem et Diandra Tchachouang, la concentration était à son maximum. La rencontre s’est tout de suite enflammée grâce à l’adresse de Marine Johannes qui a enchaîné deux tirs de suite à longue distance. Bien plus présentes que la veille en défense, grâce notamment à l’activité d’Olivia Epoupa qui n’a pas hésité à plonger dans les appuis de ses adversaires pour avoir l’interception, les Françaises provoquent sept pertes de balle dans le premier quart-temps et prennent six interceptions. Parties à toute vitesse, les Bleues parviennent à mener jusqu’à 17 points dans la première période pour finalement l’emporter 32-15 sur le quart-temps conclu par un tir à trois points au buzzer de la jeune Romane Bernies.

De retour sur le parquet, les joueuses tricolores subissent une légère baisse de régime qui coïncide avec l’entrée en jeu des remplaçantes. De leur côté, les Australiennes sont maintenues à flot uniquement grâce à Rebecca Allen qui se charge du scoring. La moitié de la période passée, Valérie Garnier relance son cinq de départ qui a fait tant de dégât en début de match. Résultat, la première mi-temps se termine comme elle a commencé avec un tir à trois points de Marine Johannes, un shoot à deux points de Diandra Tchachouang et une interception de l’inévitable Olivia Epoupa. Endy Miyem conclu le tout par une action à quatre points qui enfonce le clou à une minute de la pause. A la mi-temps, la France mène 58-39.

La plus grande crainte après la pause était de voir revenir l’adversaire comme l’ont si bien fait les Lettones vendredi, après la perte de concentration des Françaises. En début de quart-temps, Marine Johannes n’est plus dedans, elle enchaîne deux erreurs de suite qui lui valent le droit d’aller se remettre la tête à l’endroit sur le banc. Sur le terrain, Olivia Epoupa continue son travail remarquable en défense tandis que les autres continuent d’être présentes en attaque. Tout se passe bien pour la France qui conforte une avance d’environ 20 points toute la période. Après 30 minutes de jeu, les Bleues sont toujours devant 75-56.

Largement devant, les filles se relâchent en fin de match et voient leurs adversaires du soir revenir à moins de dix points. Mais le match est déjà plié et les Bleues l’emportent finalement 85-77 face à l’Australie. Elles concluent ainsi ce tournoi parisien par une deuxième victoire en autant de matchs et se dirigent maintenant vers la Coupe du Monde qui aura lieu dans quelques jours à Tenerife, en Espagne.

MVP de la rencontre, Endy Miyem a compilé 19 points (8/12 aux tirs), 4 rebonds et 3 passes décisives pour une évaluation de 22.

Photo : Bellenger/IS/FFBB

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Archives

décembre 2018
L M M J V S D
« Nov    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements