Euro U16: Propulsée par un phénoménal Victor Wembanyama (37 d’évaluation), la France se hisse en demi-finale

Sacha RUTARD
0

Bravo au meneur Nathan De Sousa qui a parfaitement mené la barque avec au final 16 points (3/7 à trois-points), 6 rebonds, 3 passes et 2 interceptions. Bravo à Armel Traore, athlétique et très percutant, auteur de 18 points et 8 rebonds (allez, on lui pardonne ses 7 balles perdues). Bravo à l’ensemble de l’équipe pour la qualité de sa défense, et son sang-froid notamment dans sa gestion de la prolongation pour amener la France à une victoire de deux petits points sur la Croatie (80-78) dans ce quart-de-finale de l’Euro U16.

Mais quel qualificatif doit-on employer pour la prestation de Victor Wembanyama (2,18m et rappelons le seulement 15 ans)? Heureusement que les statistiques existent au basket car c’est sans l’air d’y toucher, sans jamais de fioriture, qu’il a totalement dominé le match dans deux secteurs clé, la défense et le rebond. Ses chiffres donc: 12 points à 6/9, 21 rebonds dont 9 offensifs, 8 contres, et (seulement) 3 balles perdues pour 37 d’évaluation. Oui, un phénomène.

Les Bleuets affronteront l’Italie vendredi en demi-finale. Ils sont d’ores et déjà qualifiés pour la Coupe du monde U17 de 2020.

On a vu tout de suite qu’avec ses deux tours jumelles à 2,12m, les frères Ivisic, Tomislav (25 points et 7 rebonds) et Zvonimir (16 points et 6 rebonds), la Croatie avait du répondant à l’intérieur. Les deux équipes demeuraient collées l’une à l’autre dans le premier quart avec toujours la même histoire pour les Français: une solide défense, une forte présence à l’intérieur mais des difficultés à transformer des shoots extérieurs (1/6 à trois-points).

Après un 17-14 à la 10e minute, l’écart montait à 32-21 (15e). De quoi donner de la voix aux supporters français dans la salle Primo Carnera de Udine toute ronde mais bien vide. Adama Alpha Ball trouvait plusieurs fois la cible et la présence sur le terrain de Victor Wembanyama et ses 2,18m se ressentaient dans tous les secteurs du jeu intérieur. L’adresse des Français étaient alors montée à 46,1%, ça aide. Malheureusement, la fin du quart-temps était moins soignée et la Croatie revenait à 37-33 à la mi-temps.

Tout était à refaire d’autant plus que les Croates passaient en tête après 4’30 en deuxième mi-temps (41-42). Si l’adresse des Bleuets avait fléchi c’était pire pour les Croates car elle naviguait sous les 30%. Après 30 minutes, rien n’était encore dessiné: 48-47. L’évaluation de Victor Wembanyama était alors de 28 contre 34 à l’ensemble de ses équipiers.

Le chassé-croisé se poursuivait. 64-63 à 3’30 de la fin. 71-69 à 1′. 72-70 à 14 secondes. Tout bon? Non car malgré un contre de Wembanyama et un autre de Ousmane Dieng, les Croates égalisaient au buzzer, 72-70. Prolongation.

C’était insoutenable. Un trois-points de Natan De Sousa à une minute de la fin a été fondamental. Tout comme ce 8e contre de Wembanyama à 9 secondes du huzzer sur Antonio Clarin qui haut comme trois pommes voulait aller au lay-up. Le fou. Cette fois, c’était in the pocket. Ouf.

La boxscore est ICI.

Photo: Victor Wembanyama, FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements