Euro U16: Les Français en argent après leur défaite en finale face à l’Espagne, 61-70

Sacha RUTARD
0

L’Espagne est plus que jamais la meilleure école de basket en Europe. Déjà champion en U18 et finaliste en U20, les Espagnols ont remporté l’or ce soir à l’Udine en U16. L’Espagne, c’est très fort collectivement et les Bleuets ont reçu par moments une leçon comme au tableau noir.

Le meneur Juan Nunez (21 points, 6 rebonds, 6 interceptions, 3 passes) et l’ailier Michael Caicedo (21 points) ont été les deux principaux artisans de la victoire espagnole. Les Bleuets ont néanmoins démontré qu’ils avaient du coeur avec une belle réaction en deuxième mi-temps remporté 41-38.

Si Victor Wembanyama a aspiré 12 rebonds et réalisé 5 contres, il a confirmé aussi que son jeu offensif était encore très succinct. Normal, il n’a que 15 ans et le ciel est sa limite. Il a été naturellement élu dans le 5 All-Stars avec Juan Nunez (Espagne), Adem Bona (Turquie), le MVP Ruben Dominguez Gonzalez (Espagne) et Matteo Spagnolo (Italie).

Victor Wembanyama démontrait tout de suite son influence sur le jeu intérieur dans un début de match intense mais où la débauche d’énergie en défense se traduisait par une grande maladresse générale. Au bout de cinq minutes cinquante, les Espagnols n’avaient marqué que 2 points et avec un très bon Nathan De Souza à la mène (7 points en 6′), les Français 9. Pour l’anecdote, Wembanyama réalisait un scotch assez incroyable pour un adolescent de 15 ans…

Pressing tout terrain à l’appui avec des prises à deux très efficaces, les Espagnols retrouvaient tous leurs esprits et recollaient très vite au score. La machine ibérique était lancée et avec 7 points de Ruben Dominguez Gonzalez, nos voisins étaient en tête après le premier quart, 11-15.

Une panne sèche

Les Bleuets étaient frigorifiés par la défense intense des Espagnols et leur marque n’avançait plus (11-24, 16e). Il fallut attendre plus de cinq minutes dans le deuxième quart pour que Nathan De Souza sur deux lancers inscrit les premiers points français. Les habituels artificiers, Armel Traore (3 points), Ousmane Dieng (2) et Yohan Traore (2) étaient éteints. A l’inverse, les Espagnols piquaient des ballons à qui mieux mieux et balançaient des shoots extérieurs. Résultat: 20-32 à la mi-temps. 13 balles perdues du côté des Bleuets à 3…

Les Espagnols démarraient le troisième quart toujours à fond et l’écart s’installait autour de la quinzaine de points. La circulation de balle des Espagnols étaient nettement supérieure à la française et les tirs en bout de chaîne étaient le fruit d’une stratégie parfaitement exécutée.

On ne pouvait pas reprocher aux Français de ne pas se donner à fond et sans big men sur le terrain, ils réalisaient un étonnant rapproché à 53-59 sur un trois-points de Ousmane Dieng à 4’50 de la fin. Superbe réaction mais que deux trois-points consécutifs -et un troisième un peu plus tard- de Michael Caicedo de chaque côté du terrain réduisaient en baroud d’honneur.

La boxscore est ICI.

Photo: FIBA

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

septembre 2019
LMMJVSD
« Août  
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements