La France tombe dans le piège de Sarajevo

A cause de deux quart-temps catastrophiques (le 1er et le 3e), l’équipe de France est tombée dans le piège de la Bosnie-Herzégovine à Sarajevo, après deux prolongations (96-90).

Les Bleus auraient pu assurer définitivement leur qualification à la Coupe du Monde, surtout après la victoire de la Hongrie en République tchèque (79-82), mais il va falloir attendre cet hiver pour composter les billets. L’équipe de Vincent Collet a du faire face à des Bosniens qui avaient beaucoup à se faire pardonner après le camouflet au Monténégro et qui ont fait corps tout le match autour de leur pivot Jusuf Nurkic (21 points, 9 rebonds, 4 passes), qui a dominé Rudy Gobert.

Un chiffre éclaire les raisons de l’échec des Français : les 27 balles perdues. Cela prouve que les absences des deux faiseurs de jeu (Nando De Colo et Nicolas Batum) se font durement sentir. De plus, la défense ne s’est mise en place que par intermittence. Et c’est forcément inquiétant à moins d’une semaine du début de l’EuroBasket.

Un premier quart-temps calamiteux

Encore une fois l’équipe de France a totalement manqué son début de match. Pire encore que les fois précédentes. C’est Jusuf Nurkic, le pivot des Portland Trailblazers, qui plante un trois-points, Rudy Gobert qui commet sur lui une anti-sportive, des pertes de balles, une interception de Dzanan Musa, John Roberson qui brille, Nurkic qui enfonce Vincent Poirier. Etc. Et nous voilà à 2-13, et pire que tout, à 6-24 dans une salle bruyante et aux anges.

Bilan de ce quart-temps de cauchemar : les Français avaient 8 balles perdues à leur passif. Une bouillie de basket avec 30% de réussite dans les tirs, notre axe fort Fournier-Gobert à la rue. Mais c’est surtout la défense, a priori notre assurance tous risques, qui était en dessous de tout. 14-28 en 10 minutes.

Vincent Collet va alors puiser dans son banc, et la France effectuer un complet retournement de situation, grâce à une défense XXL retrouvée et notamment encore un fois à un Terry Tarpey admirable (11 d’évaluation sur 9 minutes). Les Bosniaques rataient à peu près tout ce qu’ils entreprenaient, commettant notamment 9 pertes de balles. Jusuf Nurkic prenait une troisième faute malvenue, alors qu’Evan Fournier plantait deux trois-points qui faisaient du bien au score et à son moral. Guerschon Yabusele (10 points en 15 minutes) et Rudy Gobert (6 points, 6 rebonds) faisaient le taf. Egalité à 33 à la 17e minute, et 46-38 à la mi-temps. La Bosnie n’avait donc inscrit que 10 points dans le quart-temps.

Photo : Terry Tarpey (FIBA)

Un terrible 0-20

A 51-39, sur un panier à trois-points d’Evan Fournier, on pouvait croire que l’affaire était dans le sac, mais le même cinq qu’en début de match prenait la même baffe -que de balles perdues ! Les Bleus ne marquaient plus. La Bosnie, avec quelques bévues arbitrales en plus, passait à 51-59 à la fin du quart-temps. Soit un 0-20 ! 8 MINUTES ET 52 SECONDES SANS MARQUER. Cela faisait très longtemps que la France n’avait pas été plongée dans un tel trou noir.

Un dunk stratosphérique de Nurkic sur Vincent Poirier prouvait que les Bosniens ne voulaient pas lâcher le morceau. 55-65. C’est Evan Fournier qui maintenait son équipe en vie, notamment avec deux trois-points de suite. Le public hurlait « Bosnia ! Bosnia! » et y croyait dur comme fer.

C’est grâce à une interception de Yabusele précieux par son abattage des deux côtés du terrain, ponctuée par un dunk main gauche appuyé de Fournier que la France obtenait une première prolongation.

Quand on joue avec les allumettes…

Les Français étaient hésitants sur demi-terrain, mais c’est Evan Fournier qui a eu la balle de match dans la première prolongation. Mais sur l’écran, Rudy Gobert a fait faute -la cinquième- et c’était reparti pour un deuxième extratime. Et cette fois, après avoir mille fois joué avec les allumettes, la France s’est brûlée.

Les prochains rendez-vous comptant pour ces qualifications Coupe du Monde sont programmés en novembre (le 11 en Lituanie, le 14 face à la Bosnie)… avec une toute autre équipe de France. Mais Français et Bosniens sont amenés à se rencontrer de nouveau d’ici là, à Cologne pour l’EuroBasket. Les Bleus sont avertis du danger !

La boxscore est ICI

Photo d’ouverture : Jusuf Nurkic et Rudy Gobert (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

octobre 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019