Coupe du monde féminine : Les Bleues se contentent du minimum vital face au Mali

Les Bleues ont pris ce dimanche le dessus sur le Mali (74-59), mais sans se rassurer vraiment après leur sévère échec contre le Canada.

L’équipe de France a battu le Mali. C’était attendu face à une équipe qui s’était retrouvée à -33 contre le Japon et -60 contre l’Australie, mais que ce fut laborieux. Les Maliennes ont tenu le choc, elles le doivent beaucoup au grand espoir du continent, Sika Kone (1,90 m, 20 ans), pivot de Gran Canaria, qui sait tout faire sur le terrain, et qui a réalisé un monstrueux double-double : 18 points et 18 rebonds, un record pour cette deuxième statistique en Coupe du monde. D’ailleurs, le Mali a matraqué la France au rebond offensif : 16 à 6 !

C’est grâce à un banc plus profond, au début de match réussi offensivement d’Alexia Chartereau, et à l’impact de l’indispensable Gabby Williams (14 points, 7 rebonds, 6 passes) que les Françaises ont assuré le minimum vital, mais que ceci a manqué de sérénité !

Photo : Migna Toure (FIBA)

Les Maliennes reines du rebond

Les Maliennes sont entrées dans ce match avec culot, vivacité, agressivité et aussi beaucoup de réussite sur certains shoots. Au contraire des Françaises, léthargiques. Le tonus d’un côté et la passivité de l’autre étaient illustrés par les 7 rebonds offensifs des Africaines en 7 minutes.

C’est ainsi qu’avec principalement Sika Kone, le Mali s’est retrouvé longtemps à mener au score en première mi-temps (13-19, 26-29). La France devait à Alexia Chartereau (12 points en 12 minutes à 100%) de ne pas se faire décrocher. C’est en retrouvant davantage d’énergie que les Bleues ont refait surface, et un 16-3 à la fin du deuxième quart-temps leur a permis de se dégager à la marque, 42-32, et de profiter ainsi de leur adresse à l’intérieur de la zone à 6,75 m (15/20 soit 75 %).

Généreuses, les Maliennes ont continué à foncer en deuxième mi-temps, se rapprochant à 6 points (49-43 puis 53-61) avant que les Bleues ne mettent le verrou défensif, et parviennent enfin, notamment grâce à un bon passage de Marième Badiane et Migna Touré à repousser enfin définitivement les Africaines. L’adresse à trois-points (21%), une fois encore, n’a pas été folichonne.

Les Bleues vont s’attaquer lundi à une équipe bien plus redoutable avec le Japon, vice-champion olympique, à 8h heure française.

Boxscore France – Mali

Photo d’ouverture : Ana Tadic et Sika Kone (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019