Les Français des Etats-Unis : Rudy Gobert, le nouveau chef de meute des Wolves

Les débuts tant attendus de Rudy Gobert à Minnesota, la deuxième saison d’Evan Fournier aux Knicks, le rôle de Nicolas Batum chez un contender en difficulté : premier point sur nos Français après deux semaines de NBA.

Chaque semaine, Basket Europe vous propose un tour d’horizon complet des performances de nos Français de l’étranger. Chaque mois, on fait aussi le point avec les principaux expatriés des Etats-Unis (NBA, G-League, NCAA).

Il n’a pas fallu beaucoup de temps à Gobzilla pour s’acclimater à son nouvel environnement dans le Minnesota. Au coeur d’un des plus gros transferts de l’été, Rudy Gobert semble déjà avoir trouvé ses marques dans un effectif composé de deux All-Star et d’une star en devenir de la NBA. Le défenseur d’élite reste dans ses standards avec 14,0 rebonds captés par match, soit la plus haute moyenne de toute la ligue. Il est toujours capable de réaliser – de temps en temps – des cartons au scoring avec deux matches à plus de 20 points qui ont offert la victoire aux siens. Le pivot attaque avec brio une des saisons les plus ambitieuses de sa carrière NBA.

D’un prétendant pour le titre à un autre, direction Los Angeles où Nicolas Batum réalise des débuts timides avec les Clippers. Remarqué sur des séquences défensives, Batman est moins influent sur le plan offensif dans le système de Tyronn Lue. Pour le moment, il connaît son plus bas temps de jeu depuis sa saison rookie (18 minutes). Cela s’explique aussi par la grande profondeur de banc de l’effectif californien, même si cela ne paie pas encore au classement de la conférence Ouest (11e).

À l’Est, le capitaine des Bleus Evan Fournier réalise un démarrage très correct avec les Knicks, avec quasiment 12 points de moyenne au compteur, et un bilan collectif à l’équilibre. Trois victoires au Madison Square Garden contre des équipes qui n’étaient pas en playoffs l’an passé. Et trois défaites à l’extérieur contre Memphis, Milwaukee et Cleveland.

Une place pour la jeunesse ?

Le début de la saison est plus compliqué pour la jeune garde française. Killian Hayes enchaîne les contre-performances, à l’image de sa franchise des Pistons. Après cinq défaites consécutives, Detroit a redressé la barre en créant la surprise face aux Warriors ce dimanche, ce qui peut aider le combo guard français à sortir de cette période difficile. « Il se met beaucoup de pression sur lui-même alors qu’il n’en a pas besoin. Il est temps de grandir » notait son entraîneur Dwane Casey la semaine passée. Drafté lors de la même cuvée, Théo Maledon a rebondi en two way contract à Charlotte, où il se fait une petite place sur ses lignes arrières. Le 26 octobre dernier, il a particulièrement brillé en inscrivant 15 points, servis avec 4 passes décisives, à New York.

Seul rescapé français du Thunder cette année, Ousmane Dieng prend ses marques à OKC, qui en est tout de même à 4 victoires de rang. Le rookie au profil taillé pour la NBA a besoin de temps avant d’éclore chez les cadors. Un match a retenu notre attention : dans son duel contre les Wolves de Gobert, il a terminé avec 5 points, 6 rebonds et 3 passes décisives en 23 minutes sur le parquet.

Les statistiques des Français de NBA

Rudy Gobert (Minnesota Timberwolves)
4 victoires – 4 défaites | 9e de la Conférence Ouest
13,3 points à 59,7 % aux tirs, 14,0 rebonds, 1,6 contre, 1,5 perte de balles et 1,3 passe décisive en 33 minutes

Evan Fournier (New York Knicks)
3 victoires – 3 défaites | 6e de la Conférence Est
11,8 points à 42,4 % aux tirs, 2,8 rebonds, 1,7 passe décisive, 0,8 interception et 0,8 perte de balles en 25 minutes

Nicolas Batum (Los Angeles Clippers)
3 victoires – 4 défaites | 11e de la Conférence Ouest
4,4 points à 50,0 % aux tirs, 3,4 rebonds, 1,3 passe décisive, 0,6 interception, 0,9 contre et 0,9 perte de balles en 18 minutes

Killian Hayes (Detroit Pistons)
2 victoires – 6 défaites | 14e de la Conférence Est
2,5 points à 17,0 % aux tirs, 3,5 passes décisives, 2,5 rebonds, 0,6 interception et 1,3 perte de balles en 17 minutes

Théo Maledon (Charlotte Hornets)
3 victoires – 4 défaites | 9e de la Conférence Est
6,0 points à 54,2 % aux tirs, 2,8 passes décisives, 1,2 rebond, 1,0 perte de balles et 0,5 interception en 14 minutes (6 matches)

Ousmane Dieng (Oklahoma City Thunder)
4 victoires – 3 défaites | 7e de la Conférence Ouest
2,8 points à 31,8 % aux tirs, 2,0 rebonds, 1,2 passe décisive, 0,3 contre et 0,3 perte de balle en 13 minutes (6 matches)

Moussa Diabaté (Los Angeles Clippers)
3 victoires – 4 défaites | 11e de la Conférence Ouest
1,5 point à 100,0 % aux tirs, 1 rebond, 0,5 passe décisive et 0,5 interception en 3 minutes (2 matches)

Joël Embiid (Philadelphie Sixers)
4 victoires – 4 défaites | 6e de la Conférence Est
27,2 points à 53,2 % aux tirs, 9,5 rebonds, 3,3 passes décisives, 3,7 pertes de balles et 1,2 contre en 35 minutes (6 matches)

Photo : Rudy Gobert

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2022
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019