Livenews LNB ProA

Frédéric Forte: « Olivier (Bourgain) est un éternel optimiste et ses équipes lui ressemblent »

Frédéric Forte, président du Limoges CSP, s’est de nouveau exprimé aujourd’hui sur son compte facebook personnel. Il a notamment commenté la venue au CSP comme directeur sportif d’Olivier Bourgain, ancien directeur sportif et coach du SOM Boulogne et qui fut son équipier au BCM Gravelines.

« Des railleries, Olivier Bourgain le nouveau directeur Sportif en a aussi été la victime dès que son nom a circulé autour de Beaublanc bien avant même qu’il n’arrive en Limousin. Effectivement, que pouvions nous attendre « d’un homme de paille », jugé et condamné avant même d’avoir réalisé sa première interview ou d’avoir évoqué ses souhaits quant à la construction de l’équipe. Son crime ? venir d’un club moins renommé que le CSP mais surtout d’avoir été mon coéquipier au BCM Gravelines et être mon ami. C’est faire peu de cas de sa personnalité et de sa compétence. C’est bien mal me connaitre car cela aurait voulu dire « nuire » au CSP en favorisant mon entourage proche, étonnant au vu de mon passé. Les diseurs n’étant pas les faiseurs, jugeons uniquement sur les actes. Olivier a souhaité une équipe qui correspondait en tout point au projet du club malgré un budget à la baisse. Une équipe pour gagner des matchs certes, mais aussi une équipe qui collait à l’esprit de nos supporters, avec de la vie, de la passion et un supplément d’âme. Olivier est un éternel optimiste et ses équipes lui ressemblent. »

Par ailleurs, le président Limougeaud revient sur le (vrai) départ de Mathieu Wojciechowski et le (faux) départ de Fréjus Zerbo:

« Mathieu Wojciechowski, après avoir repoussé l’offre de Nantes, n’a pas donné suite à un club polonais évoluant en coupe d’Europe la saison prochaine que le club lui avait trouvé. Il a préféré accepter l’offre de Bourg-en-Bresse en ProA avec une garantie de temps de jeu.
Pour Fréjus Zerbo, le problème a été différent. Malgré deux offres de Turquie que ses agents avaient trouvé, Kyle a envisagé de garder Fréjus dans l’effectif du fait de la participation à l’Eurocup. Il a souhaité le rencontrer à la reprise pour évaluer avec François et Olivier, son niveau d’implication et de forme. La discussion a rassuré tout le monde et Fréjus sera bel et bien un « warrior » qui apportera principalement en Eurocoupe, là où le jeune talent Timothée Bazille sera plus cantonné à aller chercher des minutes en Pro A. »

Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *