EDF Femme FFBB Interview Livenews Premium

Marine Johannès: « Quand on dit que je suis une joueuse extraordinaire, ça me gêne »

Elle le reconnaît elle-même, Marine Johanès (1,78m, 22 ans) est très timide même si quand elle est en confiance elle peut sauter par-dessus la muraille qu’elle a érigée entre son interlocuteur et elle. Surtout la Berruyère est extrêmement modeste et elle a beaucoup de mal à accepter l’image qu’elle renvoie, celle d’une joueuse qui possède un talent fou, un don de Dieu diraient nos confrères américains.

Ce « En Direct » a pour objectif de mieux faire connaître cette artiste qui est capable de gestes éblouissants comme jamais basketteuse en France n’est parvenue avant elle à en faire et si peu en Europe.



Le premier match que vous avez joué en pro :
 

C’était à Mondeville contre Toulouse. C’était la dernière année où Hervé Coudray était le coach. Je ne me souviens plus du tout du contexte sinon que j’avais fait des entraînements avec les pros. Je faisais le banc, la dixième joueuse. Je ne crois pas que le coach m’avait prévenu avant le match. J’avais joué un peu. Ça s’était bien passé, je crois même que j’avais marqué deux ou trois paniers.

Le joueur ou la joueuse qui vous a rendu meilleure : 

Lorsque j’étais petite j’étais fan de Jordan et Kobe. Je regardais pas mal de vidéos, en général de NBA. J’ai commencé le basket à huit ans et c’était les débuts de Tony Parker en NBA, du coup on entendait parler du basket américain en France, ça m’a tout de suite intéressé, j’ai acheté des magazines et donc je regardais beaucoup de vidéos. Je suis la seule dans la famille à faire du basket. Quand j’étais jeune j’ai fait plusieurs sports et c’est le basket qui m’a plu. Je n’ai pas arrêté, j’étais à fond dedans. Ensuite ça été Jason Kidd, Stephen Curry. La joueuse avec qui j’ai joué et qui m’a pas mal aidée, c’est KB Sharp (NDLR : son équipière à Mondeville et aujourd’hui à Bourges). Pour moi KB ce n’est pas vraiment une Américaine, elle est Française dans sa tête, elle parle très bien français. Elle ne joue pas comme une Américaine, c’est une fille super gentille, elle pense beaucoup aux autres avant de penser à elle. C’est sa personnalité qui m’a plu. C’est sûr que j’étais très contente de la revoir à Bourges. 

La meilleure joueuse actuelle de Ligue Féminine : 

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Merci de renseigner des données valide.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Sélectionnez votre moyen de paiement
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Veuillez entrer au moins 16 chiffres.
Maximum 16 chiffres autorisés.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Un soucis de technique pour le paiement ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider
Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *