Etranger Europe Livenews

Eurocup: Battue à Reggio Emilia (68-75), l’ASVEL est éliminée

 

Malgré une évidente bonne volonté, Villeurbanne s’est inclinée en Italie face à Grissin Bon Reggio Emilia (68-75). Il n’y aura donc pas d’équipe française en quarts de finale de l’Eurocup.

Le match était tout de suite intense et clairement défensif même si l’ASVEL avait un taux d’adresse positif à la mi-temps (56,3%) et Reggio Emilia à 50%. Pas une tête ne dépassait car sinon l’électron libre aux cheveux bouclés Amedeo Della Valle (8 points), pas moins de 16 autres joueurs se partageaient les points, entre un et six. L’ASVEL était globalement dans le sillage de son hôte mais parvenait à prendre une unité d’avance après vingt minutes (33-32).

Les Italiens étaient dans l’euphorie à la reprise, portés par les chants des tifosis et leurs sifflets à l’adresse des Français, ils prenaient un petit avantage (35-42). C’est ça une ambiance de Coupe d’Europe. C’est un matelas que Reggio Emilia conservait l’essentiel de ce troisième quart-temps (39-47, 41-49) avant que Villeurbanne ne réduisent quelque peu l’écart dans les derniers moments (51-54) grâce notamment à un Justin Harper inspiré (14 points au total en… juste 13 minutes).

La dernière période repartait sur les mêmes bases. L’avantage des Italiens montaient à neuf points (54-63). Charles Kahudi (13 points, 5 rebonds) et Darryl Watkins en double double (10 points et 11 rebonds) faisaient le taf mais l’ASVEL souffrait du fait que ses shooteurs extérieurs, John Roberson et AJ Slaughter (1/5 à trois-points chacun) ne parvenaient pas à se dégager de l’emprise italienne. En attaque, Amedeo Della Valle (19 points, 20 d’évaluation), intenable, était le Monsieur Plus de Reggio Emilia.

Pourtant les Villeurbannais, qui pressaient pour récupérer des ballons, n’abdiquaient pas et un trois-points de Justin Harper à 46 secondes du buzzer rendait l’exploit toujours possible (68-70). Tout se joua en deux attaques. Julian Wright (9 points, 5 rebonds, 2 passes) convertissait deux lancers, l’ASVEL perdait une balle dans son fouillis offensif, et Pedro Lompart partait en contre-attaque pour tuer le match.

 

 

Photo: LNB

 

 

 

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *