Guide Jeep Elite 2019-20 : Nos prédictions

La rédaction
0

Enfin ! La Coupe du Monde a tenu la France du basket en haleine pendant tout l’été, une superbe médaille de bronze à la clé pour les Bleus. Il est désormais temps d’en revenir aux affaires « locales » : la saison de Jeep Élite reprend ce vendredi 20 septembre (la 1e journée s’étalant de vendredi à dimanche). Après l’analyse complète des 18 clubs en lice dans cette nouvelle édition du championnat de France, voici nos prédictions sur le futur classement de ces équipes. Certaines nous feront mentir en se montrant meilleures ou moins bien classées, mais ce ne sont que des pronostics. Que le spectacle commence !

Nous vous avons indiqué les liens pour retrouver pour chaque équipe notre présentation réservée aux abonnés Premium.

1er : Monaco

Un effectif peut-être pas d’une longueur infinie mais composé de joueurs de très haut niveau. De quoi briguer le titre en fin de saison. Et il reste de la place pour un non-JFL.

La question : Comment va se passer le retour en France de Kim Tillie ?

Présentation à lire ICI

2e : LDLC Asvel

Champion de France en titre, LDLC Asvel a composé un copieux effectif de 14 pros. Un minimum pour gérer Jeep Élite et Euroleague. La fatigue (et d’éventuelles blessures) risque(nt) de coûter des victoires en championnat.

La question : Comment allez-vous, Antoine Diot ?

Présentation à lire ICI

3e : Metropolitans 92

De Briante Weber à la mène au duo Vitalis Chikoko-Mouph’ Yarou au pivot, le club de Boulogne-Billancourt présente des arguments haut de gamme sur pratiquement tous les postes. Et les « Metro » n’ont pas de coupe d’Europe à jouer.

La question : Freddy Fauthoux arrivera-t-il à gérer les pulsions solistes de certains de ses joueurs ?

Présentation à lire ICI

Photo: Ali Traore (FIBA)

4e : Strasbourg

Sur le papier, l’effectif de la SIG présente beau. Mais les blessures l’amputent dès avant le début de la compétition. Si tout le monde reprend la forme, Vincent Collet aura de quoi concurrencer les plus grosses équipes sur toutes les lignes.

La question : Comment Vincent Collet va-t-il récupérer de son été harassant ?

Présentation à lire demain.

5e : Nanterre 92

Comme tous les ans, le « petit » Nanterre devrait faire son trou en haut de classement, en s’appuyant sur son habituel contingent d’artilleurs à trois-points. Avec, de surcroît, une raquette sérieusement étoffée. De quoi voir loin.

La question : Youssou Ndoye va-t-il trouver sa place au milieu de tous ces shooteurs fous ?

Présentation à lire ICI

Photo: David Holtson (FIBA)

6e : Dijon

En ayant conservé sa paire de meneurs David Holston-Axel Julien, la JDA a fait une belle affaire. La défense sera toujours le maître-mot, mais il y a aussi du talent en attaque. L’équipe de Laurent Legname a une fois de plus de quoi embêter les plus gros.

La question : Michael Young, critiqué par son ancien entraîneur sur le sujet, va-t-il se mettre à défendre ?

Présentation à lire ICI

7e : Bourg-en-Bresse

Avec son ossature préservée et de judicieuses recrues, la « Jeu » a de quoi briguer les playoffs. L’intégration des nouveaux joueurs non-JFL (Johnson, Carmichael, Wilson) conditionnera le classement de la JL.

La question : Pierre Pelos va-t-il confirmer sa superbe saison passée ?

Présentation à lire ICI

Photo: Semaj Christon

8e : Limoges

Nouveau coach, nouveaux joueurs, nouvelle philosophie de jeu, le CSP a tout changé cet été. Avec en tête d’affiche le virevoltant meneur Semaj Christon. Suffisant pour atteindre les playoffs ?

La question : Comment Alfred Julbe va-t-il gérer le casse-tête de ses 7 non-JFL pour 6 places sur la feuille de match ?

Présentation à lire ICI

9e : Le Mans

Un recrutement qui intrigue. Des retours surprenants (Batista), des joueurs déjà vus en France sans forcément convaincre (Alexander)… Le spectacle sera en revanche au rendez-vous avec D.J. Stephens. Mais attention aux blessures : Stephens et Brandon Taylor sont déjà sur le flanc…

La question : J.P. Batista n’est-il pas atteint par la limite d’âge ?

Présentation à lire ICI

10e : Pau-Lacq-Orthez

Une traction arrière très américanisée, un poste 4 franco-français, le très bon Travis Leslie à l’aile, des pivots complémentaires. Un effectif pas forcément ébouriffant, qui peut viser les playoffs si tout le monde tire dans le même sens. Mais sans garantie…

La question : Yohan Choupas va-t-il réussir à grappiller du temps de jeu ?

Présentation à lire ICI

Photo: FIBA

11e : Boulazac

L’effectif du BBD semble assez séduisant, surtout avec l’apport d’Alpha Kaba. Mais la mise à pied du pivot Shawn Jones peut avoir des conséquences sur le groupe. Pas mal de paris de recrutement et un banc assez court.

La question : Patrick Auda va-t-il continuer sur sa lancée de sa brillante Coupe du Monde avec la République Tchèque ?

Présentation à lire ICI

12e : Gravelines-Dunkerque

Des joueurs de talent sur les lignes arrière, des intérieurs plutôt dans le profil besogneux. Le BCM ne donne pas l’impression de pouvoir viser les playoffs. Et Pape Sy est blessé pour un moment.

La question : La « magie » Éric Bartecheky va-t-elle réussir à s’exporter dans le Nord ?

Présentation à lire ICI

13e : Châlons-Reims

Le CCRB a fait une bonne partie de son marché en Pro B, tout en réussissant à conserver des valeurs sûres comme Jimmy Baron, Yannis Morin, Blake Schilb ou Johan Passave-Ducteil. Les playoffs vont être difficiles à atteindre. Et il faudra se méfier de la concurrence pour la relégation.

La question : Quand Blake Schilb sera-t-il remis de sa blessure survenue lors de la Coupe du Monde ?

Présentation à lire ICI

Photo: Mathis Dossou-Yovo (FIBA)

14e : Chalon-sur-Saône

Passer de Jean-Denys Choulet à Philippe Hervé va sans doute changer pas mal de choses pour le public chalonnais. Plusieurs paris dans le recrutement. Et les jeunes du club (Étienne Ca, Mathis Dossou-Yovo, Assane Ndoye) vont devoir hausser leur niveau de jeu pour viser plus haut.

La question : Ronald Roberts va-t-il montrer le même niveau qu’en Coupe du Monde avec la République Dominicaine ?

Présentation à lire ICI

15e : Roanne

Comme tout promu, la Chorale espère avant tout le maintien. En pariant sur quelques têtes d’affiche de Pro B et des « flingueurs made in USA ». Laurent Pluvy va devoir se démener pour que Roanne réussisse à rester en Jeep Élite.

La question : L’atypique Joe Burton va-t-il s’imposer en Jeep Élite ?

Présentation à lire aujourd’hui

16e : Le Portel

Comme tous les ans, l’ESSM compose avec ses petits moyens. Ce qui implique de devoir réussir tous ses paris. Avoir attiré Frank Hassell est un bon coup. Mais le reste du contingent non-JFL n’offre pas toutes les garanties.

La question : D’Angelo Harrison peut-il finir meilleur marqueur du championnat ?

Présentation à lire ICI

Photo: Miralem Halilovic (OLB)

17e : Orléans

L’OLB a conservé une bonne partie de l’ossature qui lui avait permis de monter en Jeep Élite. Hormis Chris Evans, les recrues ne présentent pas de gros CV. Se maintenir va représenter un défi difficile à atteindre.

La question : Miralem Halilovic peut-il dominer en Jeep Élite comme il le faisait en Pro B ?

Présentation à lire ICI

18e : Cholet

Erman Kunter est un « sorcier ». Mais il va lui falloir de sacrés tours de magie pour éviter la relégation au Cholet Basket. Les jeunes du club sont entourés d’un contingent non-JFL dont peu de membres semblent apporter des garanties.

La question : Les jeunes Choletais progresseront-ils suffisamment pour maintenir le club en Jeep Élite ?

Présentation à lire ICI

Photo d’ouverture: Will Yeguete (AS Monaco, Manuel Vitali)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

octobre 2019
LMMJVSD
« Sep  
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements