Bruno Caboclo – Maciej Lampe, le duo de choc éphémère du Limoges CSP

Clément Carton
2

Pigistes médicaux de Roméo Travis et Jerry Boutsiele, le Brésilien Bruno Caboclo (2,06 m, 25 ans) et le Polonais Maciej Lampe (2,11 m, 36 ans) ne devraient porter le maillot du Limoges CSP que l’espace de quelques semaines et non jusqu’à la fin de saison. Mais avec son duo estampillé NBA, la formation de Mehdy Mary retrouve le sourire et la victoire en Jeep Elite à Bourg-en-Bresse (69-66).

À l’entraînement, sur le parquet d’Ékinox, l’un enchaine les dunks main droite puis main gauche avec une facilité déconcertante. L’autre répète ses gammes sans forcer : jeu dos au panier, shoot à 3-points, lancers-francs. L’un est dans la fleur de l’âge, l’autre ne l’est plus mais est en grande forme après avoir disputé les playoffs en Pologne le mois dernier. Arrivés respectivement le 26 mars et le 11 avril, Bruno Caboclo et Maciej Lampe ont immédiatement changé le visage du Limoges CSP, privé coup sur coup de ses leaders – les internationaux tricolores Nicolas Lang (Covid) et Jerry Boutsiele (mollet) – et contraint de jouer chaque rencontre avec seulement huit joueurs professionnels. Ensemble, les néo-limougeauds permettent d’oublier le revers cinglant subi contre Dijon (69-103) cinq jours plus tôt sans Maciej Lampe, la plus grosse défaite de l’histoire du club à domicile.

Tout d’abord, le duo d’internationaux propulsé dans le cinq de départ a compilé 42 points et 26 rebonds (21 points et 13 rebonds chacun) jeudi contre Villeurbanne en demi-finale de la Coupe de France (défaite 84-82), quatre jours à peine après l’arrivée de l’ancien du Barça. Dimanche soir contre la JL Bourg, le Brésilien termine en double-double (17 points à 5/9 aux tirs, 6/7 aux lancers, 11 rebonds, 2 interceptions en 32 minutes) tandis que le Polonais, à l’expérience, apporte tout autant (11 points à 5/10 aux tirs, 6 rebonds en 28 minutes). Les deux joueurs affichent le meilleur ratio +/- du match (+8 et +9) et ont pesé chaque seconde, contenant sans broncher la raquette adverse de Zachery Peacock (13 points à 4/12 aux tirs, 5 rebonds) et Alen Omic (6 points à 3/6 aux tirs, 5 rebonds).

Si le jeu proposé n’était peut-être pas des plus flamboyants offensivement, Limoges a retrouvé une solidité mentale et défensive pour rééquilibrer son bilan en Jeep Elite (9-9) et s’est positionné à la 8e place synonyme de playoffs. Et avec les recrues printanières, tout change pour les Verts. Au-delà de l’apport statistique indéniable, le directeur sportif Crawford Palmer a renforcé son équipe avec deux leaders capables d’apporter leur expérience du très haut niveau en s’adaptant immédiatement à un championnat où ils n’avaient jamais joué. Déjà une preuve de leur réussite individuelle. Leur style est pourtant bien différent. 


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider


Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

2 Responses
  1. LEFEBVRE JEAN-LOUIS

    ok, ils sont bons, mais faut que le commentateur sur l’équipe prenne ses cachets (pauvre Darnauzan a commenté les matches avec un gugus pareil !!)

Ecrire un commentaire

Archives

juillet 2021
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements