Vincent Collet, coach de Boulogne-Levallois : « On va changer ce qu’on peut d’ici samedi… »

Sacha Rutard
0

Privés de Jordan McRae, Tomer Ginat et David Michineau, les Mets ont été dominés dans les grandes largeurs par Pau (77-94) et se retrouvent ainsi au bord du gouffre.

Le micro-meneur palois Justin Bibbins a rayonné (24 points, 6 rebonds et 5 passes) alors que son vis à vis, le MVP de la saison, Will Cummings (11 points à 1/7 à trois-points, 9 passes) a été bien tenu. Les 6 contres (pas de points) du Sénégalais Hamady Ndiaye ont symbolisé la très bonne défense béarnaise. Et en attaque, les hommes d’Eric Bartecheky alignent une très bonne ligne de stats : 57,6 % à deux-points, 14/36 à trois-points, et un parfait 100% aux lancers-francs.

« Une grosse déception, je ne sais pas car je craignais ce match », a commenté Vincent Collet en conférence de presse, propos rapportés par la République des Pyrénées. « Je suis à moitié surpris. On n’a plus la même équipe qu’il y a quelques semaines, sans Mc Rae ni Ginat qui est tombé sur sa main dimanche, qui souffre d’un écrasement osseux, ni Bandja Sy (NDLR : il a joué 10 minutes), qui s’est fait entorse la veille du match. Pau a fait un bon match, ils avaient plus d’envie. C’est le secret des playoffs, la première vertu, c’est l’envie, à l’image des rebonds. Au début on est pas mal, on exploite les petites ouvertures, les transferts de balle, malheureusement on a une gestion de la dernière minute avant la pause catastrophique. Dès le début du 3e on ne fait pas de stops. On revient quand même mais on lâche de nouveau sur des rebonds des arrières palois. On ne contrôle pas les rebonds longs, avec des sanctions derrière. On n’a pas su les freiner. On va changer ce qu’on peut d’ici samedi. »

« On a répondu présent au niveau de l’intensité, » s’est félicité pour sa part le coach de l’Elan Béarnais, Eric Bartecheky, rapporte le club. « J’ai eu un peu peur en début de match avec ces 7 points de retard en ayant laissé à notre adversaire des paniers faciles en dessous et à 3 points en transition mais nous sommes revenus au contact à la fin du premier quart-temps, on gagne le deuxième alors on a une toute petite avance à la pause mais on est quand même devant. Nous avons été adroits en deuxième mi-temps avec Justin et les postes 4, cela nous a aidés. Défensivement aussi on a fait des efforts et cela nous a permis de créer un écart. Nous n’avons pas eu comme certaines fois dans la saison des moments où on s’écroule. On ne perd que 10 ballons, c’est à noter car ce n’est pas toujours le cas. Au niveau de l’état d’esprit, il n’y a rien à dire mais on va travailler sur le match maintenant car tout n’a pas été parfait et je pense que le plus dur est devant nous. Le match qui arrive samedi sera déterminant, très difficile aussi car on peut s’attendre à de la révolte de la part des Mets. Il y a des sentiments qui se mélangent et cela complique les choses. Il va falloir être très humbles et vigilants.

La question qui est aujourd’hui sur les lèvres est, était-ce hier soir le dernier match à Marcel-Cerdan des Metropolitans qui sont victimes d’un déchirement entre les mairies de Boulogne et de Levallois ? Réponse samedi à Pau.

Photo : Vincent Collet (Thomas Savoja)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019