T.J. Parker (ASVEL) : « Ce serait juste magnifique de remporter trois titres d’affilée »

Clément Carton
0

Vingt-quatre heures avant le match 5 décisif pour le titre de Betclic Elite entre l’ASVEL et Monaco, samedi soir à 20h30, le coach villeurbannais T.J. Parker rêve d’un triplé historique.

Dans l’histoire du championnat de France, seulement deux équipes ont été capables de réaliser le triplé. L’ASVEL entre 1955 et 1957 et Limoges entre 1988 et 1990. Réaliser cet exploit, après 2019 et 2021 – il aucun titre décerné en 2020 du fait de la pandémie – compterait beaucoup pour le coach villeurbannais T.J. Parker. « Ce serait juste magnifique de remporter ces trois titres d’affilée, ce qui n’a pas été fait depuis de nombreuses années. On est à un match de remporter le titre, on fait du sport pour vivre ces moments-là », a-t-il noté en conférence de presse.

Pour ce faire, les doubles tenants du titre ne comptent pas changer leur recette. « Lors du match 4, le début a été très important pour nous. On a réglé plein de petits détails, on a mis de l’intensité dès le début du match. Ça ne peut que nous donner de la confiance des deux côtés du terrain. Surtout, la maladresse nous avait fait défaut au match 3. Là, quand tu passes à 50 % à 3-points sur le match 4, c’est ce qui a fait la différence. Demain (samedi), il faudra refaire cela, les isoler des uns des autres, éviter les tirs extérieurs»

Le match 5 à la maison, un avantage conséquent ?

Au-delà de l’avantage du terrain, les Villeurbannais ont-ils récupéré un avantage psychologique sur leur adversaire par rapport au match 4 ? « Je ne pense pas. Monaco était à deux doigts de faire un Final Four d’Euroleague, ce sont de grands compétiteurs. Quand tu joues pour un trophée, ils seront toujours là. Il faudra qu’on soit au niveau d’entrée, pour les user sur le long terme, sur leurs qualités individuelles », analyse le frère du président.

Quoi qu’il arrive, l’ASVEL jouera samedi soir contre la Roca Team son 79e et dernier match d’une saison longue, où l’équipe n’a pas été épargnée par les blessures, et il a fallu garder le cap. « Nous avons un esprit de compétiteur depuis ce match contre l’Efes en Euroleague, où on gagne après avoir été à -19. C’est un groupe qui ne lâche pas. Même après des défaites, on a su se relever, que ça soit à Cholet ou encore là, dos au mur à Monaco. Indirectement, les blessures nous ont ramené un Marcos Knight ou un James Gist, qui ont vraiment été importants pour nous. Après, on a fait le choix de les garder, ce n’était pas obligatoire. Je crois que ce choix là a été très important pour nous. »

Le public aura aussi son rôle à jouer. Evidemment, on attend une Astroballe à guichets fermés (5 560 spectateurs). L’avantage ultime ? « C’est un avantage de jouer un match 5 devant ton public. Après, il faut connaître la recette. Les deux matches que l’on a gagnés dans cette série, c’est en faisant un super début de match. Ça va être primordial. » En revanche, Kostas Antetokounmpo pourrait ne pas être en tenue, après son départ précipité à Los Angeles. « Ce n’est pas à moi de répondre à cette question », a simplement commenté son coach en conférence de presse.

A Villeurbanne.

Photo : T.J. Parker (Infinity Nine Media)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

août 2022
L M M J V S D
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019