Le PDG de l’Euroleague explique pourquoi Facundo Campazzo n’a pas le droit de jouer jusqu’en mars

Dans une interview au site lituanien BasketNews, le PDG de l’Euroleague, Marshall Glickman, a expliqué pourquoi le meneur argentin Facundo Campazzo ne peut pas jouer en Euroleague jusqu’en mars et pourquoi il n’a pas usé de son pouvoir d’amnistie.

« Il ne serait pas approprié que j’interfère, même si nous aimerions que ce joueur en particulier joue. Je pense que mon travail est de défendre collectivement les intérêts de tous les joueurs. Je pense que M. Campazzo, s’il est mécontent, devrait en parler à ses agents. Parce que ses agents étaient au courant de toute la situation. Comme vous le savez, les joueurs n’ont pas été payés à temps. L’Euroleague dispose d’un organe indépendant appelé Commission de contrôle de gestion (NDLR : l’équivalent de la Commission de Contrôle de Gestion de la LNB) et il a mené une enquête approfondie. Je ne veux pas entrer dans les détails de leur travail, nous n’y participons pas. Ils sont indépendants. Vraiment indépendants. Il s’agit d’un groupe de trois avocats, qui n’ont aucun lien direct avec le basket-ball. Ils sont arrivés à la conclusion que le club n’avait pas soumis certains documents contenant les informations nécessaires. Pendant ce temps, ils ont pu recruter des joueurs ce qu’ils n’auraient pas pu faire autrement, ce qui leur a donné un certain avantage qu’ils n’auraient pas eu autrement. Vous connaissez le mot « amnistie ». Le seul droit que j’ai en tant que PDG est l’amnistie, et cela signifie que vous faites disparaître tout cela, comme si cela ne s’était jamais produit. Il ne s’agit pas de « si Campazzo jouera ou non ». Cela n’a rien à voir avec Campazzo. Nous devons maintenir l’intégrité du système, notamment par rapport à ce que le Comité de Contrôle de Gestion nous a demandé de faire. Je ne pense donc pas qu’il soit approprié que le PDG intervienne et change quelque chose qui se passe depuis un certain temps.« 

D’ici début mars, Facundo Campazzo devra ainsi se contenter de l’ABA League. En on ne peut que se féliciter que l’Euroleague fasse respecter les règles de fair-play financier, ce qui est un chantier immense au niveau européen.

Photo : ABA League

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response
  1. Lesimple David

    IL y a encore du boulot pour le fairplay financier (cf les clubs Espagnols du Real Madrid et de Barcelone) mais c’est un bon début.

Ecrire un commentaire

1 / 5

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019