Le Mans a conclu un accord avec le combo guard Matt Morgan

Sacha Rutard
0

Matt Morgan (1,93 m, 24 ans) est un combo guard américain, qui jouait cette saison en 2e division turque, à Konyaspor.

Après les signatures de Mathias van den Beemt et de Marcus Gomis, le renouvellement pour deux ans de Kaza Kajami Keane et l’arrivée annoncée la semaine dernière de Tres Tinkle, Le Mans Sarthe Basket a obtenu l’accord contractuel, pour une saison, de l’Étatsunien Matt Morgan, en provenance de Konyaspor, avec lequel il vient tout juste d’être sacré champion de deuxième division turque.

Formé à l’université de Cornell, institution située dans l’Etat de New York réputée pour l’excellence de son programme scolaire, Matt, natif de Caroline du Nord, y a surtout marqué les esprits par ses performances sur les parquets. En quatre ans là-bas, et 114 matches disputés, il a établi le record de points absolu et à la moyenne (20,5), de tirs à 3-pts tentés, de lancers-francs inscrits… Non drafté à sa sortie en 2019, c’est logiquement en G-League qu’il va débuter sa carrière professionnelle. Pendant deux ans dans la couveuse des Toronto Raptors, et pour la petite histoire en 2021 aux côtés d’un certain Tres Tinkle, il va progressivement prendre du galon et finir titulaire au sein d’une organisation considérée comme l’une des plus sérieuses et compétitives du championnat. Et si une excellente summer league à Las Vegas (11,2 pts et 9/18 à 3-pts), toujours avec la franchise canadienne, ne lui garantit pas de contrat NBA en 2021, elle attire l’œil des recruteurs de Konyaspor. Et force est de constater qu’ils ne se sont pas trompés. Non seulement le titre de TBL est venu récompenser une saison très longue et aboutie (3ème et 22v-8d), avec une promotion en BSL, mais Matt a été d’une efficacité folle (26 matches à 20 points et +), avec des pointes sidérantes sur les ailes d’une adresse majorée dignes d’un tireur d’élite.

Arrière de formation qui, au fil des saisons et de ses expériences, s’est mué en meneur de jeu, Matt est un attaquant racé qui n’en demeure pas moins imprégné par le souci de faire briller le collectif. Hyper rapide, d’une adresse parfois insolente à 3-pts dans toutes les situations et parfois à des distances lointaines, passeur clairvoyant, ce fan de Steph Curry s’en rapproche dans le jeu, comme dans sa personnalité, à son échelle s’entend. En défense, son gabarit light lui permet de jaillir et sa malice, comme ses lectures, lui offrent des occasions de tromper ses opposants. Tout juste auréolé d’un titre de champion de Turquie, véritable héros et idole de tout un peuple à Konya avec une série finale de toute beauté (25,8 pts-6,3 rbds-5,5 pds-47.2% à 3pts-92.9% aux lancers-francs-28,3 d’évaluation en quatre matches), il ne devrait pas manquer de supporters au MSB.

Matt Morgan est, avec Kenny Baptiste (JFL), Valentin Chéry (JFL), Marcus Gomis (JFL), Kaza Kajami-Keane (COT), Williams Narace (JFL), Terry Tarpey (EUR), Tres Tinkle (JNFL) et Mathias van den Beemt (JFL), le neuvième joueur à être sous contrat professionnel avec le MSB pour la saison prochaine. Un arrière et un pivot complèteront l’effectif.

Déclaration d’Elric Delord : « Matt est un joueur que l’on suit depuis quelques années déjà. C’est un meneur-arrière qui a une forte capacité à scorer, tant dans la percussion qu’avec le shoot à 3-pts. Ce qui me plait le plus chez lui, c’est son altruisme lié à son intelligence de jeu. C’est un joueur qui bonifie son équipe et qui place la victoire comme but ultime. Il vient chez nous pour continuer son apprentissage et passer un cap. Nul doute qu’il a le talent pour réussir. »

Repères

Clubs : Cornell (NCAA) de 2016 à 2019. Raptors 905 (G-League) en 2020 et 2021. Konyaspor (Turquie 2) en 2022.

Statistiques 2022 (Turquie 2) : 21,4 pts à 53,4% aux tirs, dont 132/310 à 3-pts (42.5%), 86,6% aux lancers-francs, 5,4 pds, 4,6 rbds, 1,2 int et 23,7 d’évaluation en 45 matches (32 min/m).

Palmarès : Champion de Turquie 2ème division en 2022.
Distinctions individuelles : MVP des finales de Turquie 2 en 2022. Élu dans le meilleur cinq de Turquie 2 en 2022. Élu dans le meilleur cinq de la conférence Ivy en 2018 et 2019.

Signe particulier : C’est au PIT 2019, historique tournoi de pré-draft qui se tient à Portsmouth chaque année vers la mi-avril, que le club a découvert Matt Morgan. Et n’a cessé de le suivre depuis. Sur cette édition, lors de laquelle il s’était montré consistant, s’y étaient aussi distingués d’autres arrières vus en France cette saison : Kyle Allman (Paris Basket), C.J. Massinburg (Limoges), Marcquise Reed (Gravelines-Dunkerque).

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

1 / 5

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Boutique Magazines et Abonnements

Archives

juillet 2022
L M M J V S D
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019