L’arbitrage et la vidéo, le conflit FIBA-Euroleague, les coaches, le flopping, l’anglais…

Pascal Legendre
0

Chantal Julien est une pionnière. Sa carrière d’arbitre l’a amené à vaincre le sexisme et à officier au plus échelon mondial. Elle est aujourd’hui la responsable des arbitres français de haut niveau et aussi superviseur à la Fédération Internationale.

Une interview sans langue de bois pour faire découvrir l’arbitre qu’elle fut et nous emmener dans les arcanes de l’arbitrage français et européen.

A mettre entre les mains de toutes les jeunes femmes pour savoir que tout est possible !

Voici la deuxième partie de l’interview.

A l’époque de Pascal Dorizon, les arbitres étaient évalués sept fois par saison. C’est toujours le cas ?

C’est un peu différent. On a instauré des commissaires-observateurs. C’est-à-dire que les commissaires qui sont à la table observent également les arbitres. Ils sont douze cette année. En plus, on fait des observations vidéo sur tous les matches télé. De là sort une note et à la fin de la saison, il y a un classement de tous les arbitres de Pro A. Les meilleurs font les playoffs et les moins bons descendent en Pro B. Le nombre dépend des années et des besoins. Comme on est passé à trois en Pro B, on a eu besoin de plus d’arbitres cette année. Mais il y a forcément des descentes car on part du principe que celui qui est en difficulté dans une division doit descendre. En Pro B, il faut qu’ils aient au minimum 6-7 observations, il n’y a pas d’observation vidéo puisqu’il n’y a pas de matches TV, et c’est pareil, à l’issue de la saison, il y a un classement. Les meilleurs montent en Pro A et les moins bons descendent en NM1.

Les observateurs sont d’anciens arbitres comme Philippe Manassero ?

En Pro A, pour être commissaire-observateur, il faut obligatoirement qu’ils aient officié eux-mêmes dans la division. On a pris je crois l’année dernière Philippe Manassero en commissaire-observateur, il a arbitré en Pro A et été international. C’est aussi en fonction des régions. On évite qu’ils se déplacent de trop. Par exemple dans le sud-est, on n’avait personne et Philippe Manassero peut couvrir Toulon, Monaco et Antibes. Je suis moi-même amenée à me déplacer n’importe où.

Il y a quelques années, vous avez déclaré qu’en Euroleague, dès qu’un arbitre fait des erreurs, il est mis de côté mais que c’est impossible en France car il n’y en a pas assez. C’est une observation encore valable ?

Non. Par contre, en France, il y a un problème juridique. Une fois qu’un arbitre a eu une désignation pour le lui enlever, il faut qu’il y ait un dossier disciplinaire d’ouvert et c’est très compliqué. Sinon, on n’a pas le droit de le faire. Donc comme on fait des désignations trois semaines avant, si demain il y a un incident sur un match, on ne peut pas lui retirer ses matches. Sauf donc s’il y a un gros dossier discipline auquel cas on est à même de le suspendre. Sinon on est obligé d’attendre les trois semaines de délai pour ne plus le désigner. Souvenez-vous de l’arbitre de foot qui a fait un croche-pied…

On n’a jamais vu ça dans le basket !

La fédération de foot l’a suspendu immédiatement en ouvrant un dossier disciplinaire et c’est plus compliqué. Je ne donnerai pas d’exemple mais c’est arrivé l’année dernière. Ça aurait été bien que cette arbitre-là prenne un match et on n’a pas pu, il était désigné. C’est ce que les coaches parfois nous reprochent : « lui, il fait une erreur et il est encore sur le terrain alors que nous, on joue notre place sur des matches où l’arbitre effectivement influe sur le résultat. »

Finalement, y a-t-il souvent des erreurs d’arbitrage, des erreurs significatives ?

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Payment Cycle
Select Payment Cycle
Select Payment Cycle
Select Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Date d'expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres du mois (ex : février -> 02)
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Renseigner uniquement les deux chiffres de l'année (ex : 2018 -> 18)
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Un soucis de technique pour le paiement ? Rendez-vous sur notre boutique en ligne
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

Photo: FFBB

Leave a Reply

Archives

avril 2018
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2016 - 2017
Boutique Magazines et Abonnements