JO – Munich’72 : Trois secondes, une éternité

Pascal Legendre
0

Après 36 ans et 63 matches d’invincibilité, les Américains sont vaincus en finale des JO par les Soviétiques. Les trois dernières secondes restent gravées pour l’éternité.

Ceci est le 4e chapitre d’une rétrospective sur les évènements, équipes et joueurs qui ont marqué l’Histoire des JO. A lire aussi :

JO Berlin’36 : Le régisseur, l’inventeur et le dictateur.

Helsinki’52, Melbourne’56, Rome’60 : Interview Jean-Paul Beugnot.

Mexico’68 : Spencer Haywood, un prodige de 20 ans

Une finale de série B. Les chiffres expriment tout le gâchis offensif, 36 % de réussite aux shoots pour l’URSS, 33 % pour les Etats-Unis. Est-ce l’heure tardive qui paralyse les membres ? L’affrontement débute à minuit, heure de Munich, pour le bon vouloir de la chaîne américaine ABC, qui s’est offert la friandise pour 5 millions de dollars – un joli magot à l’époque – et a exigé de pouvoir diffuser cette finale en prime time.

Les Américains sont sur une série de 63 victoires consécutives, mais les Soviets n’ont que faire de cette invincibilité. “Nous formions un groupe de joueurs un peu fous. On n’avait peur de personne, on regardait simplement nos adversaires droit dans les yeux,” dira Sergueï Belov. Belov est le tsar du CSKA Moscou, et considéré comme le meilleur basketteur européen de sa génération. Il est chaud, Belov. Avec son jump shoot esthétiquement parfait, il marque quatorze des dix-neuf premiers points soviétiques. Son coach Vladimir Kondrashine l’utilise avec doigté pour éviter qu’il fasse cinq fautes et il le rappelle sept fois sur le banc durant la partie. Kondrashine a recours à un stratagème. Il a placé dans son cinq de départ deux extérieurs de petite taille, vifs et dynamiques, les Georgiens Michail Korkia et Zurab Sakandelidze, aux côtés de Sergueï et Alexander Belov (aucun lien de parenté) et du pivot Aljan Sharmukhamedov.

Les 7 000 spectateurs de la Siegenburgerstrasse voient l’URSS prendre délibérément possession du poste de pilotage. A la mi-temps, les hommes en maillot rouge comptent 5 points d’avance, capital qu’ils font fructifier – si l’on peut dire pour des communistes – au point de mener de 10 points (38-28) et encore de 8 (44-36) alors qu’il ne reste que 4’34” à jouer.

“Huit de ces boys ont tout juste vingt ans et aucune expérience internationale”

Ces Américains sont-ils des peintres ? Pour juger de la valeur de cette équipe, il faut oublier ses préjugés comme quoi tous les athlètes sont des “amateurs”. Un label qui fait sourire sachant que ceux des pays de l’Est sont des sportifs d’Etat qui peuvent consacrer 100 % de leurs temps à la pratique du basket. Mais donc, les Américains ne peuvent puiser dans le vivier des 17 équipes de NBA et des 15 équipes de ABA. Pas question non plus d’intéresser les universitaires qui ont


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Paru dans Maxi-Basket en mai 2004

Photo d’ouverture: L’URSS, championne olympique

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements