JO – Sydney’2000 (2) – Laurent Sciarra : “Le dunk de Carter, c’est l’image des jeux”

Pascal Legendre
0

Annoncé comme 3ème meneur, appelé à la rescousse suite à la blessure de Mous Sonko, Laurent Sciarra a pris du grade grâce à d’excellentes productions contre l’Italie et les Etats-Unis avant de devenir franchement déterminant dans le tableau final.

Ceci est la 2e partie du 9e chapitre d’une rétrospective sur les évènements, équipes et joueurs qui ont marqué l’Histoire des JO. A lire aussi :

JO Berlin’36 : Le régisseur, l’inventeur et le dictateur.

Helsinki’52, Melbourne’56, Rome’60 : Interview Jean-Paul Beugnot.

Mexico’68 : Spencer Haywood, un prodige de 20 ans

Munich’72 : Trois secondes, une éternité

Los Angeles’84 : Bobby Knight, le Général

Séoul’88 : La fin d’une ère

Barcelone’92 : Moments Magiques

Atlanta’96 : Les Américaines font un tabac


Lui qui n’a pourtant rien d’un athlète, s’est régalé face aux Américains (21 points, 6 sur 7 aux shoots, 4 passes, 3 interceptions en 28 minutes) lors de la première rencontre. Il fut encore le Français le plus verve lors de la seconde manche face aux Etats-Unis, en finale cette fois. L’interview a été réalisée en deux temps. A la fin de chacun de ces deux matches.

Photo: Laurent Sciarra

1er round

Qu’avez-vous pensé du dunk de Vince Carter sur Fred Weis ?

Cette action m’a laissé sur le cul. Combien de mecs peuvent faire ça ? J’avais déjà été impressionné par des dunks de Jordan, une fois ou deux, sur des guards. Par Tariq (Abdul-Wahad) aussi à Pau. Mais celui-là… Ça va rester l’image des Jeux. Un exploit physique presque incroyable. Bon, Jason Kidd a dit que c’était le plus beau qu’il ait jamais vu. Ouais, il n’a pas dû voir tous les matches de NBA. Jordan en avait fait notamment sur un John Hot Rod Williams du temps de Cleveland un peu dans le même style.

Le paradoxe, c’est que vous avez réussi un excellent match, vous qui êtes plutôt de la vieille école, face à une équipe qui est le symbole du jeu athlétique de la NBA du 3ème millénaire…

Les feintes du dimanche matin continuent à marcher. Je ne vais pas changer mon jeu. Je vais continuer à ne pas aller à la muscu, à ne pas manger du McDo, à ne pas jouer à la Playstation.

Qu’est ce qui vous a le plus impressionné de la part des Américains ?

Ils ont une densité physique incroyable. Ils montent le ballon à toute allure, les grands courent aussi vite que les petits et chacun à sa place. C’est-à-dire que les ailiers ne vont pas aller dans les couloirs du meneur, un peu comme les Chinois. Physiquement, qu’est-ce que tu veux faire ? 43 rebonds à 19 ! McDyess, il est comme le pylône, là ! Tu fais comment pour le pousser ? Tu ne peux pas faire faute et espérer qu’il manque un lancer ou deux. Et même en faisant faute, tu as peur de te casser le bras ! Tu essayes de jouer différemment, sur la rapidité. Bon on a perdu 14 ballons, eux 9… Sur jeu placé, ils ne nous ont pas posé beaucoup de problèmes… Ray Allen n’a pas trop joué…

Dans le contexte du basket international, est-ce lui le plus redoutable ?

C’est vrai que sur un ou deux dribbles, il est vachement déstabilisant, mais regarde Jason Kidd, à la vitesse où il remonte le ballon, à 300 à l’heure. Même quand tu t’accroches à lui, l’arbitre ne siffle pas faute, tellement il va plus vite que toi. Makan (Diamoussi), il le tient, il le tient, et l’autre, il l’emmène jusqu’à la ligne de fond. Quand tu vois ça, tu te dis qu’on n’est pas dans le même monde. Si tu tournes à 80 % à trois-points, tu peux les inquiéter, on n’est qu’à 30 %… Mais on n’a pas à rougir de notre défaite, on a fait un match sérieux.

C’est Hardaway, Payton et Carter qui vous ont le plus chambrés ?

 Payton, pas trop. Hardaway, oui, avec Makan. Carter a été nickel, adorable. Avec Mous (Sonko), on l’a un peu branché. Après son alley-oop, on a dit à Risak (Risacher), « laisse-le shooter ». Il a dû comprendre car, quand il a mis son 3-pts, il est venu vers nous il a fait ttttsssss….. C’est ça qu’on leur demande, qu’ils nous fassent rêver. C’est comme lorsque nous, Pro A, on va faire un match contre une équipe de Nationale 2, il faut


Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?

SW Media, éditeur du site www.basketeurope.com traite les données recueillies pour nous permettre de satisfaire à votre demande d'abonnement.
Pour en savoir plus sur la gestion de vos données personnelles et pour exercer vos droits, reportez-vous à la politique de gestion des données personnelles.


Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus
Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Archives

août 2021
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements