Qualifications EuroBasket 2023 : les Bleues humiliées en Ukraine

Pascal Legendre
0

Pour le baptême du feu du nouveau coach Jean-Aimé Toupane, et face a priori à l’adversaire le plus redoutable du groupe, l’équipe de France a totalement déjoué face à l’Ukraine (90-71) et s’est mise en danger pour la qualification à l’EuroBasket 2023.

On a vu et admiré la superwoman Alina Iagupova, qui a non seulement une carrure de docker mais un QI basket et une technique hors normes. Elle a scoré ce soir 33 points avec un 6/9 à trois-points et aussi donné le tempo à toute son équipe. On a également noté d’autres performances individuelles, les 27 points de Krystyna Matsko, les 19 rebonds de Tetiana Yurkevichus et encore les 12 passes de Olga Dubrovina. On retiendra surtout la leçon de basket donnée par les Ukrainiennes à des Françaises dont le jeu collectif, y compris en défense, s’est retrouvé en lambeaux. Pensez que les Bleues ont concédé 54 points en première mi-temps. Une humiliation pour une équipe finaliste de l’Euro et médaillée de bronze aux JO.

La faillite est presque totale, et ne peut être imputée à l’inexpérience des meneuses Marie-Eve Paget et Caroline Hériaud, qui ont plutôt bien fait leur boulot. C’est surtout son incapacité à se transcender qui a coûté très cher à l’équipe de France. On a cru qu’elle serait capable dans la dernière ligne droite d’au moins limiter l’écart, mais celui-ci est finalement de 19 points. C’est très handicapant quand on sait que seuls les 10 vainqueurs de chaque groupe et les quatre meilleures équipes classées deuxièmes se qualifieront pour l’EuroBasket 2023.

L’Ukraine prend d’emblée les commandes

Marie-Eve Paget vivait sa première sélection en équipe nationale comme meneuse titulaire aux côtés de Marine Johannes, Gabby Williams, Endy Miyem et Sandrine Gruda, qui forte de sa 214e sélection, prenait le capitanat. Et la Landaise inscrivait le premier panier du match, un tir primé. Mais c’est l’Ukraine, autour de l’inévitable Alina Iagupova comme architecte, qui s’appropriait avec fermeté les commandes pour mener 12-6 puis 18-11. Après Gabby Williams, souvent impuissante, Jean-Aimé Toupane mettait Ornella Bankolé sur le dos de la double MVP de l’Euroleague pour tenter de la freiner. Mais les Bleues manquaient de concentration en défense et les Ukrainiennes, adroites, à l’image de Krystyna Matsko (15 points à 6/7 aux tirs dont 3/4 à trois-points sur ses 19 premières minutes de jeu), poussaient déjà le bouchon très loin dans une orgie offensive, avant la fin du premier quart-temps (31-21).

Photo : Alina Iagupova (FIBA)

Grâce à une très bonne circulation de la balle, de la gnaque, une adresse toujours parfaite (19/33 aux tirs en première mi-temps dont 10/16 derrière la ligne à 6,75 m), des courses incisives, les coups de génie de Iagupova, et aussi la défense très permissive des Bleues, l’Ukraine conservait son rythme et la France était menée 39-25. Les prises à deux sur Sandrine Gruda étaient si efficaces que la Martiniquaise ne mettait pas un point en première mi-temps. L’Ukraine ne baissait pas pied et derrière le panache blanc d’Alina Iagupova (18 points et 4 passes en 20 minutes), elle s’envolait (54-27, 20e). Endy Miyem (10 points) avait la volonté d’éteindre l’incendie, mais ses coéquipières faisaient preuve de beaucoup d’étourderies des deux côtés du terrain.

Soigner le point-average face à la Lituanie

Au retour des vestiaires, la fluidité offensive des Ukrainiennes était toujours parfaite. Jean-Aimé Toupane commandait une zone, mais Iagupova répondait direct par un trois-points ! L’écart montait ainsi à 25 points (66-41) ! Inimaginable. Il fallait attendre la fin du quart-temps pour que Sandrine Gruda ne marque ses premiers points et aussi que la défense française monte de plusieurs degrés.

Les Françaises avaient de meilleures intentions, les Ukrainiennes paraissaient en surrégime, on pensait alors que le match pouvait encore basculer. Mauvaise impression. Les filles de l’Est se montraient toujours très volontaires, Alina Iagupova réussissait encore quelques prouesses, comme ce panier de 9 mètres en fin de possession, et le piège se refermaient inexorablement sur les Bleues.

Dans le même groupe que la France, la Lituanie a battu la Finlande (69-59). Une Lituanie que la France affrontera à Villeneuve d’Ascq ce dimanche (16h30) et qu’elle devra vaincre dans les grandes largeurs pour ne pas sérieusement hypothéquer ses chances de qualification.

Le boxscore est ICI.

Photo d’ouverture : Sandrine Gruda (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

décembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019