Qualifications Coupe du Monde : La France surclasse la Hongrie

Pascal Legendre
0

Avec leur victoire sur la Hongrie (54-78), qui fait suite à celle face au Monténégro, les Bleus ont parfaitement lancé ces qualifications à la Coupe du monde 20223.

Dans une salle de Kaposvar, qui n’était pas pleine, l’équipe de France a fait la différence dès les premiers échanges, et a totalement maîtrisé son sujet, notamment sur le plan défensif. Les Hongrois ont shooté à 33%, à comparer au score d’excellence du trio Jaiteh-Labeyrie-Tarpey : 18/18 aux shoots avec une majorité de dunks ! En résumé, il y avait deux classes d’écart entre les deux équipes, et une impossibilité manifeste des Hongrois de créer une surprise.

Les Français sont désormais seuls en tête de leur groupe avant de jouer deux fois en février (24 et 27) l’équipe la plus faible du groupe, le Portugal, puis de retrouver tout début juillet (1er et 4), Monténégro et Hongrie, mais avec une équipe qui sera enrichie des joueurs d’Euroleague et probablement de NBAers. Il sera alors idéal pour les Bleus d’aborder invaincus la deuxième phase où leur sera proposé trois des équipes du groupe F, à savoir la Lituanie, la Bosnie-Herzégovine, la République Tchèque et la Bulgarie.

Photo : Louis Labeyrie (FIBA)

Le moteur Labeyrie-Tarpey

Suite aux forfaits de Andrew Albicy et David Michineau, Axel Julien prenait tout naturellement place dans le 5 de départ, au poste de meneur, aux côtés de Isaïa Cordinier, Terry Tarpey, Amath Mbaye et Louis Labeyrie, deux postes 4. Celui qui entrait à fond dans le match, c’est Labyerie qui inscrivait les 7 premiers points des Français et qui était dominateur des deux côtés du terrain. A l’image aussi de Terry Tarpey, c’est toute l’équipe de France qui était très active et qui laissait son adversaire sur place. 4-16 au bout de 5 minutes. Les Hongrois étaient étouffés par le rythme des Bleus et leur défense (2/13 aux shoots après 8 minutes) avec un écart maximal à 6-21 dans le premier quart-temps.

Les joueurs du banc faisaient le job comme les starters et les Hongrois avaient toujours beaucoup de mal à faire circuler le ballon. Malgré tout, après quelques hésitations de son équipe, Vincent Collet commandait un temps-mort pour « retrouver du jeu » (sic). Les Hongrois dénichaient davantage d’opportunités offensives, et un temps l’écart revenait à 12 points (25-37) avant que les Français prennent un peu plus leurs aises avant la mi-temps (29-45). On pouvait observer que la réussite aux tirs des Français (65,2%) était deux fois supérieure à celle de leurs hôtes (33,3%).

Ce que l’on attendait est survenue à la 23e minute : la France a atteint le cap des 20 points d’avance (29-49) avec toujours un duo Labeyrie-Tarpey très dynamique. La défense hongroise prenait l’eau face à un collectif français qui semblait jouer toujours plus vite, toujours plus fort. Vincent Collet a confié alors les minutes aux joueurs du banc, ce qui a permis aux Hongrois de limiter la casse. Cette deuxième mi-temps avait pris des allures de garbage time. En faisant la fine bouche, on notera les 16 balles perdues des Bleus contre 10 aux Hongrois. Une statistique qui ne dit rien du match.

La boxcore est ICI.

Photo d’ouverture : Mam Jaiteh (FIBA)

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

Ecrire un commentaire

Poster offert aux nouveaux abonnes de basket europe

Tous les transferts de l'élite 2021-2022

Tous les transferts de Pro B 2021-2022

Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Boutique Magazines et Abonnements

Archives

janvier 2022
L M M J V S D
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019