BCL FIBA Livenews News

Vincent Collet : « Probablement l’un de nos meilleurs matchs »

Le contrat n’a été qu’à moitié rempli par les Strasbourgeois hier à l’occasion de la réception de Venise en BCL. Victorieuse 70-67, la Sig (battue de 78-67 à l’aller) devait l’emporter par au moins 12 points d’écart pour récupérer le point-average et faire ainsi un bond au classement du groupe C. Après un départ canon (17-4) et un écart parfait à +12 en début de 4e quart tenu à +11 jusqu’à deux minutes de la fin, les Alsaciens se sont pris les pieds dans le tapis, l’emportant  »seulement » 78 à 70.

Si Miro Bilan (17pts, 11 rbds) est apparu la tête basse en conférence de presse d’après-match, déçu de ne pas avoir rempli les deux contrats du soir (gagner le match et reprendre le point-average) et d’avoir manqué de lucidité sur la fin, Vincent Collet a affiché un visage résolument plus positif, mettant notamment en avant la chaude ambiance du Rhénus garni de plus de 5500 âmes, pas mal pour un mercredi soir et surtout l’énergie déployée par son équipe.

« On peut toujours voir le verre à moitié plein ou à moitié vide et il l’est parce qu’on a encore des sautes d’humeur, des choses à corriger, parfois de l’impatience de l’imprécision, mais malgré tout, c’est probablement pas loin d’être un de nos meilleurs matchs de la saison, en particulier en terme d’intensité sur 40 minutes. On a eu un courage, on a commis très peu de fautes de goût en terme d’investissement, et on a fait des exploits dans ce domaine : le contre de Zack Wright, celui de Darion Atkins avant… Il y a eu plusieurs sauvetages miraculeux qui n’ont tenu qu’à l’énergie déployée par mes joueurs, et ça me réjouit vraiment. Parce qu’on ne peut pas devenir une forte équipe s’il n’y a pas ça. Ce soir, ça y était, c’est un élément essentiel. Maintenant il faut qu’on progresse encore dans la tête pour mettre à profit cette énergie. On le fait parfois, notamment quand on est frais et lucide. A ce titre, l’entame était aussi porteuse d’espoir. Mais malheureusement, quand on a un peu moins d’essence, et que la brume s’installe, on part parfois dans des rallyes un peu douteux. Il faut qu’on arrive à progresser là dessus. Ce ne sera jamais parfait, mais on doit gagner en % de possession au niveau de la lucidité. C’est l’essentiel, tout en gardant l’énergie qu’on a mis ».

Acheter Magazine Basket Europe
Commentaires   |  0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *