Pourquoi l’équipe de France n’est pas sur une chaîne en clair ?

Depuis 2003, Raymond Bauriaud est le directeur du marketing et de la communication de la Fédération française de basket-ball et plus généralement le directeur de son Pôle Marque. Le personnage central pour évoquer la médiatisation de l’équipe de France, ses sponsors, ses événements, et aussi le 3×3 et les rapports avec la NBA.

L’interview est en trois parties. Voici la première.

Vous avez la responsabilité du Pôle Marque, qui regroupe marketing, communication, événementiel, commercial, patrimoine. Combien êtes-vous ?

21 personnes. Je suis le directeur du marketing et de la communication et on a regroupé au sein de ma direction des services qui touchaient à d’autres univers et on a appelé ça Pôle Marque qui grosso modo est là pour valoriser la marque FFBB et son développement. Ça concerne donc le service événementiel, qui est internalisé à la Fédération et qui comporte cinq personnes. Il organise les événements de la Fédération, les matches de l’équipe de France, les championnats d’Europe, TQO, Coupe de France, etc. On a aussi internalisé le service commercial, dont la vitrine est la boutique de la Fédération, FFBB Store, il emploie trois personnes. On a pris sous la responsabilité du Pôle Marque les trois personnes du service Patrimoine et archives, qui gèrent l’Académie du Basket, c’est-à-dire le Hall of Fame, le Patrimoine, le Musée (que l’on a rapatrié à la Fédération pour en assurer la pérennité) et la Commission des Légendes, qui est là pour valoriser les joueurs et les différentes familles que sont les techniciens, les officiels et les dirigeants. Le service marketing s’occupe des partenariats avec les entreprises privées, faire les contrats, s’occuper des activations, alors que le service communication s’occupe des différents supports de la Fédération : site internet, réseaux sociaux, tous les supports digitaux qui sont créés, les supports papier, le magazine (NDRL : la revue fédérale Basketball), les livres, les affiches, les plans médias, etc.

Le nombre de salariés a sérieusement augmenté ces dernières années ?

Oui car l’activité a augmenté. En 10 ans, le budget de la Fédération est passé de 15 à 38 millions. En ce qui concerne la communication, il a fallu suivre. D’où un attaché de presse pour l’équipe de France féminine, un de plus pour l’équipe de France masculine, on a ajouté une personne à la communication au sein de l’équipe de France masculine. C’était nécessaire au vu de toutes les activations de partenariats qu’il y avait à faire et aussi de l’augmentation de notre communication sur les réseaux sociaux. Cela nécessite plus de personnes, car les supports ont augmenté. On est volontairement présents partout, twitter, facebook, snapchat, instagram. C’est là où est la communauté, les fans, et il faut leur parler en envoyant des contenus. Ça nous permet de toucher des millions et des millions de personnes. Ça nous permet de faire notre travail en valorisant la marque FFBB à travers ces différents produits en fonction de l’actualité. Ça peut être l’équipe de France, les finales de Coupe de France à Bercy, une action d’un partenaire.

Est-il possible de comparer vis-à-vis des fédérations étrangères ?

On est la plus grosse avec l’Espagne.

Et sur le plan des réseaux sociaux ?

On est au-dessus.

Et comparativement aux autres fédérations en France ?

Le foot est le sport numéro 1 et bien au-dessus. On est dans le top 5. Si on compare les sports collectifs avec les sports individuels, ce n’est pas pareil. Dans les sports collectifs, on est 2e ou 3e, cela dépend de ce que l’on regarde. On a une bonne réputation, de bons « scores » aussi bien sur le volume de nos actions que la qualité des contenus que l’on envoie, notamment liés aux équipes de France. J’ai deux équipes en permanence plus une équipe de cinéastes, qui suit et filme l’équipe, qui génère des bases vidéos et des bases photos importantes. Ce sont des contenus que l’on envoie sur les réseaux et que l’on met également à disposition sur notre base d’archivage, accessible en ligne aux agences de com, aux agences de presse, à nos partenaires, aux télés, aux médias qui suivent le basket. D’où la connexion avec le service Patrimoine qui est importante. On a investi dans un outil, il y a deux ans, qui est identique à celui de la Fédération française de foot. Il demande un gros travail d’archivage et un énorme travail d’indexation mais il est extrêmement utile pour diffuser ce que l’on produit. On a embauché un archiviste spécialement pour ça. J’estime que c’est notre devoir à nous, fédération, de faire tout ça et c’est pour ça que l’on investit lourdement. Il y aurait des diffusions en clair massives, TF1, France Télé, comme le connaissent le foot ou le rugby, je ferais pareil car ça correspond à des outils de communication que se doit de fournir une fédération pour ses différents interlocuteurs : fans, médias, partenaires.

Photo: FIBA

« Je pense aussi que le souci ne vient pas tant des diffuseurs français qui seraient susceptibles de s’intéresser à des matches de l’équipe de France en compétition officielle que de la manière dont le package est proposé sur le marché »

Il y a incontestablement une frustration du côté des licenciés et des fans car s’ils ne sont pas abonnés aux deux bouquets adéquats, ils ne voient pas l’équipe de France ?

Exact. L’équipe de France joue des compétitions internationales qui sont commercialisées et gérées par la FIBA auprès de diffuseurs qui achètent et qui font l’effort de produire, de diffuser et de commenter. Ces compétitions concernent les Jeux olympiques, la Coupe du monde, le championnat d’Europe et les matches de qualification à ces compétitions.

Abonnez-vous pour lire tous nos articles Premium et la suite de celui-ci.
*
Prénom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Prénom invalide. Merci de renseigner un prénom valide ou nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Nom
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Nom invalide. Merci de renseigner un nom valide ou de nous contacter si vous avez un soucis à premium@basketeurope.com
*
Adresse email
Vous devez renseigner votre adresse email
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Merci de renseigner une adresse email valide. Si vous avez une question, contactez-nous à premium@basket-europe.com
Cet e-mail est déjà enregistré. Merci d'en choisir un autre.
*
Mot de passe
Ce champ ne peut pas être laissé vide.
Please enter valid data.
Veuillez entrer au moins 5 caractères.
Select Your Payment Cycle
Select Your Payment Cycle
Sélectionnez votre moyen de paiement
Nom
Numéro CB :
Le numéro de carte ne peut pas être vide.
Please enter at least 13 digits.
Maximum 16 digits allowed.
Veuillez renseigner les détails de votre carte.
Expiration - Mois (MM) :
Le mois d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : février -> 02
Année (AA) :
L'année d'expiration ne peut pas être vide.
Ex : 2018 -> 18
Cryptogramme :
Le nombre CVV ne peut pas être vide. Il s'agit des 3 chiffres présent au dos de votre CB
Les 3 chiffres se trouvant à l'arrière de votre CB, à côté de votre signature
Quel moyen de paiement souhaitez utiliser ?
Déjà abonné ? Connectez-vous
Abonnement Premium En savoir plus

Valider

Lire aussi... (et ce ne sont PAS des pubs)

1 Response

Ecrire un commentaire

Archives

novembre 2019
LMMJVSD
« Oct  
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930 
Tous les salaires de ProA pour la saison 2017 - 2018
Tous les salaires de ProB pour la saison 2017 - 2018
Tous les transfert JeepElite pour la saison 2018 - 2019
Boutique Magazines et Abonnements